Élections Québec 2012: L'insupportable poids de la dette

Publié le 08/08/2012 à 11:40, mis à jour le 08/08/2012 à 11:44

Élections Québec 2012: L'insupportable poids de la dette

Publié le 08/08/2012 à 11:40, mis à jour le 08/08/2012 à 11:44

« […] le présent budget est impératif. Il faut revenir rapidement à l’équilibre budgétaire, assurer un meilleur contrôle de la dette et entreprendre la transformation des façons de faire de l’État. J’annonce aujourd’hui que ce budget ramène le déficit 2003-2004 à zéro, et ce, sans augmentation d’impôt et de taxes pour l’ensemble des Québécoises et Québécois. » ( discours sur le budget, Yves séguin, ministre des Finances, le 12 juin 2003).


Après 9 ans de pouvoir, d’augmentations de taxes et de tarifs, le déficit zéro n’est pas toujours pas atteint et la dette totale du Québec depuis le moment où ce discours a été prononcé a augmenté de 42%, soit 55 G$! Et elle augmente au rythme de 10,2 G$ par année. Si nous ajoutons la part de la dette canadienne, notre dette brute en pourcentage du PIB atteint 103%, soit la 7ième plus élevé de l’ OCDE derrière la Grèce, l’Italie et le Portugal. Aujourd’hui, Raymond Bachand promet aussi le déficit zéro, mais en 2013-2014 avec 1 G$ en économie qu’il reste à identifier. Notre service de la dette croit de près de 1 G$ par an et totalise pour l’exercice 2012-2013, 8,5 G$. En comparaison, les revenus totaux du gouvernement provenant de ses entreprises (HQ, SAQ, Loto-Québec, etc.) se chiffrent à 4,9 G$.


Le problème avec les libéraux n’est pas qu’ils ont en général de mauvaises idées, mais qu’ils sont incapables de les mettre en application, hantés par leur clientélisme.


Il est temps de passer le volant à quelqu’un d’autre.


Et pas à Pauline Marois, car vouloir faire un référendum sur la souveraineté du Québec dans l’état actuel de nos finances publiques est irresponsable.


Dans l’éventualité improbable où ce référendum nous amènerait à un nouveau régime politique, c’est-à-dire une union monétaire avec le Canada sans union fiscale, nous serions la Grèce de l’Amérique du Nord.


Hélas pour le PQ, nous ne sommes plus en 1980 ou même 1995. Un grand ménage s’impose et c’est ce qui réunit des hommes et des femmes de tous les horizons politiques à la Coalition avenir Québec derrière François Legault.


---


LesAffaires.com offre une tribune à chaque parti politique pour faire connaître leur vision économique. Président fondateur de Synergis Capital, M. Stéphane Le Bouyonnec siège également sur le conseil d’administration d’Adventure Gold, de Systemex Communications et de Leger Marketing. Il sera candidat pour la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de La Prairie.


 

Sur le même sujet

Péladeau doit vendre ses actions de Québecor, dit Legault

09/03/2014

Le chef de la CAQ a fourbi ses armes et a carrément remis en question l'indépendance de l'empire médiatique.

L'événement le plus médiatisé de 2012 au Québec est...

Mis à jour le 19/12/2012

L'élection d'un gouvernement minoritaire péquiste a été la nouvelle la plus ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

À surveiller: WSP, Barrick, Couche-Tard et TransForce

Que faire avec les titres de WSP, Barrick, Couche-Tard et Transforce? Voici quelques recommandations d’analystes ...

10 choses à savoir vendredi

La RBC à Cuba, les conditions de travail mortelles chez Apple et découvrez qui ose dire «non» à George Clooney.

Bourse: hésitations à l'ouverture, BlackBerry perd 5%

Il y a 8 minutes | lesaffaires.com

Les marchés boursiers canadiens et américains hésitent entre le rouge et le vert.