Commerçants: montrez vos trésors!

Publié le 30/09/2014 à 14:04

Commerçants: montrez vos trésors!

Publié le 30/09/2014 à 14:04

Source: Dollar Photo Club

Avez-vous un site web? Que connaissez-vous du commerce électronique? Savez-vous que les grands détaillants comme Walmart préparent une offensive afin d’accroître leurs parts de marché via le commerce en ligne? Amazone ou Alibaba, ça vous dit quelque chose?


Évidemment, je sais que vous connaissez tous l’existence du commerce en ligne et que vous savez très bien qu’Amazone n’est pas seulement un fleuve et qu’Alibaba est sorti de sa caverne pour puiser désormais son or directement dans les poches de vos clients en passant par internet. Je rencontre de nombreux commerçants ces temps-ci qui ne savent tout simplement pas où donner de la tête et par quel bout commencer. C’est peut-être votre cas.


Lorsqu’on opère un commerce depuis quelques années, qu’on a toujours pris soin de sa clientèle sans compter les heures, qu’on paie ses impôts et qu’on effectue les remises de taxes à nos bons gouvernements sans rechigner, on a bien le droit de se sentir un peu dépassés. La compétition arrive de partout, elle n’est pas soumise aux mêmes règles du jeu et bénéficie de budgets et de moyens énormes pour envahir le marché. Je comprends le sentiment d’impuissance qui peut habiter certains d’entre vous.


Je lisais récemment que Walmart investit beaucoup ces jours-ci afin de développer et peaufiner sa stratégie numérique. Le géant américain a les moyens financiers évidemment pour faire une percée remarquable dans la sphère du commerce électronique mais ce qui devrait vous inquiéter davantage à mon avis c’est qu’il dispose d’un formidable réseau de distribution. Il y a des limites à ce que Ebay, Amazone et Alibaba peuvent vous envoyer par la poste, mais il ne serait pas tellement compliqué pour Walmart d’aller livrer directement au domicile de ses clients des pneus, une bicyclette, un tapis, du linge ou de la nourriture. L’entreprise possède des magasins dans toutes les régions du Québec. Il n’est pas exagéré de croire qu’elle pourrait mettre sur pied un système de livraison efficace et rentable. Là aussi je comprends le sentiment d’impuissance qui peut vous habiter si vous êtes propriétaire d’un magasin de pneus ou d’une boutique de vélos.


Mais la situation est peut-être moins désespérée que vous le pensez. Quelles sont vos forces? Qu’est-ce que vos clients apprécient lorsqu’ils viennent acheter chez-vous? Qu’est-ce qui vous distingue, vous rend unique? Pourquoi faites-vous ce métier et quels plaisirs en retirez-vous? C’est en répondant à chacune de ces questions que vous trouverez les raisons pour lesquelles vos clients voudront continuer de vous suivre. Et c’est là aussi que vous devez puiser les motivations pour vous permettre de rester en affaires et d’affronter la compétition.


Mais il faut vous mettre en action sans tarder. S’il est vrai que l’attachement à vos clients, l’amour de votre métier, la qualité de vos produits et tous les petits plus que vous offrez permettront de vous distinguer, il ne faut pas oublier que le consommateur évolue et que vous devez le rejoindre là où il se trouve. Au Québec, 50% des commerçants ayant pignon sur rue n’ont pas de site web! En 2014, ça n’a tout simplement pas de sens. Avant, lorsqu’on lançait un commerce, la première chose à faire c’était de trouver un local sur une rue achalandée où les consommateurs pourraient nous voir et venir acheter. Aujourd’hui, des milliers de consommateurs passent sur l’énorme boulevard très achalandé qu’est Internet et vous n’y êtes même pas…!


Si vous possédez déjà un site internet, vous devez vous aussi vous mettre en action et passer dès que possible à l’étape du commerce en ligne. Vous devez faire en sorte que les gens puissent magasiner et acheter sur votre site. Les consommateurs le font de plus en plus et les offensives prochaines des grands détaillants les inciteront à le faire encore davantage. Il faut donc vous assurer d’être de la parade.


Peut-être vous demandez-vous comment vous mettre en action? Je vous invite simplement à poser des questions, à parcourir le web pour trouver des informations, à discuter avec un ami ou à téléphoner à un conseiller en marketing. Débutez dès maintenant! La recherche de la solution vous rapprochera assurément de celle-ci. Si vous le pouvez, allez faire un tour à la journée eCommerce-Québec qui a lieu au Palais des Congrès de Montréal ce jeudi 2 octobre. Il s’agit d’une initiative du Conseil québécois du Commerce de détail (CQCD). Vous y trouverez surement des réponses et des gens prêts à vous aider. Pour tous les détails, visitez le site internet de l’événement : www.ecommerce-quebec.org


Votre commerce est une caverne remplie d’or qu’Alibaba et ses amis veulent dérober, ne les laissez pas faire. J’ai donc bien hâte de voir vos trésors exposés dans votre vitrine sur le boulevard du commerce en ligne!


 

À propos de ce blogue

Vice-président de la division des journaux régionaux de TC Media pendant près de 10 ans, Serge Lemieux a sillonné toutes les régions du Québec et y a dirigé des dizaines d'unités d'affaires. Il a acquis une solide connaissance des enjeux des régions et rencontré au fil des ans des milliers d'entrepreneurs québécois. Fondateur des Rendez-Vous ESSOR, un mouvement national qui vise à mobiliser les PME à lancer des projets de croissance, Serge Lemieux incarne l'esprit entrepreneurial québécois et comprend les défis auxquels sont confrontés les PME d' aujourd'hui.

Serge Lemieux

Sur le même sujet

Decathlon s'installera au centre-ville de Montréal

12/11/2018 | Martin Jolicoeur

La multinationale sportive s'installera dans les locaux que convoitait Saks Off 5th avant de finir par se désister.

Roots la marque au castor est-elle devenue une aubaine criante?

Roots a perdu les deux tiers de sa valeur, après des ventes décevantes. Des analystes croient encore à sa relance.