L'avenir du Québec par une conversation dans le métro

Publié le 26/09/2015 à 17:36

L'avenir du Québec par une conversation dans le métro

Publié le 26/09/2015 à 17:36

Métro de Montréal, fin septembre, heure de pointe en après-midi.


Deux ados, une fille et un garçon, discutent en français, l’une asiatique, l’autre probablement nord-africain. Ils se parlent de leur cours de chimie et ne sont manifestement pas des derniers de classe.


Comme nous sommes tassés comme des sardines, j’entends leur conversation. Et je m’en réjouis.


Pas tant de leurs récriminations contre la sévérité de leur examen, mais parce qu’ils sont la preuve de l’importance de la loi 101, et de l’importance de l’ouverture du Québec aux gens venus d’ailleurs.


Journaliste, donc chroniquement curieux, je finis par leur demander de quelle origine ils sont. Lui du Maroc, c’était plausible, elle de Chine, et c’était moins évident. Quand même, ces jeunes clairement allumés se rejoignent par le français.


Eux et leurs amis nous présentent l’avenir du Québec, en autant qu’on reconnaisse le fait et qu’on l’encourage.


Début septembre, une nouvelle note des Études économiques de Desjardins revenait sur le défi démographique qui confronte le Québec. En résumé, la croissance de la population québécoise va ralentir, elle qui vieillit inexorablement. Et dans certaines régions, l’âge moyen va bientôt basculer au-delà du seuil de 50 ans.


Ce n’est pas une catastrophe en soi, les gens vivent plus vieux et plus en santé qu’autrefois. Les centenaires ne sont plus exceptionnels.


Mais pour une société qui doit maintenir son entrepreneuriat et sa force de travail, c’est préoccupant.


Selon les économistes de Desjardins, qui s’appuient sur des analyses de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), « selon tout vraisemblance, l’âge moyen sera à la hausse partout au Québec […] Il passerait de 40,9 ans en 2011 à 45,2 ans en 2036 ». Dans les régions de la Gaspésie/Iles de la Madeleine et du Bas Saint-Laurent, il sera supérieur à 50 ans. Et en Mauricie, en plein centre du Québec, il frôlera ce seuil.


Pire, « On estime par ailleurs que le nombre de personnes de 65 ans et plus surpassera celui des jeunes de 20 ans et moins à compter de 2023 au Québec ». Dans 8 ans.


Un vieux Québec

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

Entrepreneuriat : quand la démographie s’en mêle

Édition du 20 Octobre 2018 | Julie Cailliau

En plein mois de l'entrepreneuriat, permettez-moi de vous parler de... main-d'oeuvre. Oui, encore, la fameuse, la ...

Malgré le boom de construction, les résidences pour aînés continuent de trouver preneurs

29/06/2018 | Martin Jolicoeur

Malgré une offre en nette croissance, la demande de résidences pour personnes âgées se maintient partout au Québec.

Blogues similaires

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

Il y a 29 minutes | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.