Communiquer avec charisme, un art qui se développe

Publié le 04/04/2017 à 13:25

Communiquer avec charisme, un art qui se développe

Publié le 04/04/2017 à 13:25

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans le club des mal-cités après une conférence de presse ou une entrevue avec un journaliste? Éprouvez-vous de la difficulté à présenter vos bonnes idées, vos projets lors des réunions? Vos discours à l’intention des employés parviennent-ils réellement à mobiliser vos troupes? Souhaitez-vous un jour, vous aussi, partager vos succès professionnels devant un auditoire?


Quelle que soit la situation, prendre la parole en public de façon remarquable, ça se développe. Chacun peut devenir un communicateur charismatique. Il suffit d’y consacrer le temps, les efforts et de maîtriser certains éléments de base, soutient Lyne Marie Germain, coach en communication. Cette ex-journaliste pendant 25 ans à la radio de Radio-Canada en a vu des communicateurs, des politiciens et des entrepreneurs mal préparés, des gens déçus de la compréhension de leur message par le public. Ce qui l’a incité à quitter son métier, il y a huit ans, pour guider les leaders à devenir de meilleurs communicateurs.


Lyne Marie Germain partagera justement plusieurs trucs et conseils lors de la formation Femmes Leaders «Prise de parole en public : communiquez avec charisme», présentée par les Événements Les Affaires les 4 juillet et 7 novembre prochains.


4 facteurs pour une communication charismatique


D’abord, souligne-t-elle, trop de gens font l’erreur de mettre le focus sur leur personne. «Ce n’est pas essentiel d’avoir une voix radiophonique. C’est le contenu du message et la façon qu’on le communique qui fait la différence», dit-elle.


Et ce message doit être naturel, il doit être formulé avec vos propres mots, on doit ressentir votre couleur, insiste-elle. Le message aseptisé par les relations publiques, les messages guidés par les présentations corporatives et non en fonction de l’auditoire, ça paraît. Ça manque d’authenticité et de transparence.



Pour que votre communication soit charismatique, quatre facteurs sont nécessaires, soulève l’ex-reporter. De un, votre message doit illustrer votre vision. De deux, vous devez avoir de l’empathie pour votre auditoire, être à l’écoute de leur réaction. Troisièmement, vous devez dégagez une énergie. Les gens doivent ressentir votre engagement envers le message. «Enfin, le quatrième facteur est ce que j’appelle la force intrinsèque. Dans le message, les gens doivent percevoir les éléments qui les intéressent, ils veulent savoir ce que vous avez dans le ventre. Ils veulent savoir quelles sont vos expertises, votre vécu avant de suivre la direction que vous montrez », explique-t-elle.


Tenez compte des cinq cerveaux qui vous écoutent


D’où l’intérêt de tenir compte des cerveaux qui composent votre auditoire. En général, que ce soit autour d’une table, dans une salle, en conférence de presse, on peut retrouver devant soi jusqu’à cinq cerveaux différents. C’est-à dire des analytiques, des créatifs, des pragmatiques, des relationnels et des kinesthésiques, des gens qu’on ne doit pas garder assis trop longtemps. Ils doivent bouger. «Pour être entendu et mobiliser l’auditoire, votre message doit rejoindre chacun de ces cerveaux à un moment ou un autre lors de votre présentation», indique la coach en communication.


Enfin, conclut-elle, pour maîtriser la prise de parole en public il faut assurer une solidité à l’avant-scène. Et ce n’est pas grave un peu de nervosité. Ça ne fera qu’ajouter un peu de votre couleur au message.


 



 

À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Notre mission : vous présenter des idées concrètes afin de vous aider dans votre réflexion et répondre à certaines de vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Adjointes administratives : partagez vos astuces

BLOGUE. Aimeriez-vous savoir comment certaines adjointes parviennent à orchestrer leur agenda sans perdre leur souffle ?

Le top 3 de ce qui m'énerve le plus dans les affaires

08/03/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. J’adore l’entrepreneuriat, mais il y a trois irritants qui me dérangent au plus haut point.