Et si vous vous inspiriez d'un prof de musique de Dorval-Jean-XXIII...

Publié le 01/09/2017 à 06:30, mis à jour le 01/09/2017 à 06:32

Et si vous vous inspiriez d'un prof de musique de Dorval-Jean-XXIII...

Publié le 01/09/2017 à 06:30, mis à jour le 01/09/2017 à 06:32

Un concert de fin d'année époustouflant... Photo: Harmonie Dorval-Jean-XXIII

L’implication et l’engagement des individus en entreprise sont des sujets qui reviennent de façon récurrente lorsqu’on discute à bâtons rompus avec les leaders et les gestionnaires d’organisation. Mobiliser les équipes et faire en sorte que les employés deviennent encore plus compétents et autonomes sont des aptitudes que tout dirigeant doit développer s’il veut assurer la pérennité de son entreprise.


Au fond, tout ce qu’un leader désire, c’est avoir sous sa tutelle des collaborateurs engagés qui s’impliquent physiquement, émotionnellement et intellectuellement dans l’accomplissement des tâches. Alors, comment faire pour en arriver à ce résultat?


En ce début d’année scolaire, laissez-moi vous raconter l’histoire de Sylvain Caron, professeur responsable de la concentration musique à l’école secondaire Dorval-Jean-XXIII. En juin dernier, j’ai eu le privilège d’assister au concert de fin d’année présenté par l’harmonie de cette école scolaire, étant... le bon parrain de ma gentille filleule Marilou.


À mon grand étonnement, le spectacle offert par tous ces jeunes fut d’un professionnalisme époustouflant. Les projections vidéo, combinées aux éclairages inventifs et aux enchaînements de chansons rodées au quart de tour, m’ont tout simplement renversé. Tout au long de la prestation, sachant qu’aucun d’entres-eux ne savait jouer d’un instrument avant leur arrivée au secondaire, une question ne cessait de me tracasser : «Comment ces 90 adolescents ont-ils pu présenter un spectacle d’une aussi grande maîtrise?» Imaginez une seconde que vous ayez à gérer tous ces ados, en même temps, un instrument de musique à la main… ouf!


Passionné par les leaders, j’ai décidé de rencontrer le meneur de ces jeunes musiciens, histoire d’en connaître un peu plus sur sa «recette secrète».


En premier lieu, les valeurs qui animent Sylvain sont profondément ancrées en lui, et il n’en démord jamais. À travers la musique, il souhaite donner à ses étudiants l’envie de s’ouvrir sur le monde, tout en favorisant leur réussite scolaire et la découverte de leur propre identité.


Afin de les mobiliser dès les premiers cours, Sylvain a sa propre méthode d’enseignement. Contrairement à ce qui se fait d'habitude, avant d’apprendre toutes sortes de théories, les élèves se familiarisent physiquement aux instruments et en jouent immédiatement. Par la suite, lorsque les jeunes sont à l’aise, il aborde la théorie, l’apprentissage des gammes et des structures musicales. En classe comme en entreprise, la motivation passe souvent par l’idée qu’on se fait du fruit de notre travail. Autrement dit, il est important de donner un sens et un but concret à la réalisation des tâches.


Ce n'est pas tout. Sylvain m'a aussi confié que son engagement était à son paroxysme lorsque la direction de l'école lui laissait une certaine marge de manoeuvre. Un principe qu'il applique à ses étudiants, leur confiant d’importantes responsabilités, en leur accordant toute sa confiance. La porte de son local est toujours ouverte, la bonne humeur y règne en permanence et tout le monde met l’épaule à la roue avec plaisir et abnégation. Comme quoi, exigence et affection peuvent aller de pair.


Sylvain est profondément aimé de ses étudiants; il est l’incarnation même de la passion. Il est parfaitement cohérent dans ses exigences: en plein été, son engagement est tel qu’il passe de nombreuses heures à adapter de nouvelles pièces qui sauront plaire et motiver sa prochaine cohorte d’étudiants. Imaginez maintenant un leader qui appliquerait tous ces principes dans sa propre entreprise…


C'est que l’un des facteurs déterminants qui favorisent la réussite d’une organisation est sans contredit l’implication de tous les employés et collaborateurs.


Voilà. J'espère que l’histoire que je viens de vous raconter pourra vous permettre de changer la donne au sein de votre équipe. Car il y a assurément un Sylvain Caron qui sommeille en chacun de nous...


J’en suis persuadé.


 

À propos de ce blogue

Éric Paquette est Président-cofondateur de l'Institut de leadership en gestion (www.institutleadership.ca), une école de formation de haut niveau destinée aux gestionnaires québécois où plusieurs personnalités de renom viennent partager leur expérience. «S'inspirer pour mieux gérer» est un blogue qui présente des cas vécus et en fait sortir un principe ou un modèle s'appliquant à d'autres situations en contexte de gestion.

Éric Paquette

Sur le même sujet

Le coût ahurissant du harcèlement sexuel au travail

Mis à jour le 23/11/2017 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. #MoiAussi, #BalanceTonPorc,... L'heure est au Grand Déballage, et c'est tant mieux. Voici pourquoi.

Isabelle Marcoux au Temple de la renommée du Réseau des femmes exécutives

22/11/2017 | Les Affaires

C’est un honneur qui témoigne son engagement envers l’avancement des femmes à titre de dirigeantes et membres de CA.

Blogues similaires

Ce que j'ai appris de mon premier million

23/11/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Trop de gens se lancent en affaires pour faire de l’argent. Concentrez-vous plutôt sur votre entreprise.