Bérard: bientôt 2013, 4 méga-tendances, 6 influences, 4 scénarios

Publié le 11/12/2012 à 08:34, mis à jour le 17/12/2012 à 14:49

Bérard: bientôt 2013, 4 méga-tendances, 6 influences, 4 scénarios

Publié le 11/12/2012 à 08:34, mis à jour le 17/12/2012 à 14:49

BLOGUE. Des pauvres moins pauvres, une population plus scolarisée, des régions plus instables, une guerre entre l’eau, la nourriture et l’énergie… le cinquième rapport du Conseil national du renseignement américain (CNRE) nous propose du 4 méga-tendances, 6 influences et 4 scénarios pour 2030 (Global Trends 2030).


Les 4 méga-tendances c’est ce à quoi nous ne pouvons échapper, ce qui teintera notre vie professionnelle et personnelle.


1- L’autonomisation individuelle ( empowerment) : les pauvres se hissent de plus en plus vers la classe moyenne qui, elle, devient la plus grande puissance économique et sociale d’un nombre croissant de pays. L’ascenseur social des quasi-pauvres et de la classe moyenne c’est une éducation de plus en plus accessible géographiquement grâce à la technologie. Une technologie qui s’infiltre aussi dans le secteur de la santé et affranchit encore plus la classe moyenne.


2- Un monde multipolaire : il est question, bien sûr des États, Chine, Inde, Brésil, mais aussi Colombie, Indonésie, Nigéria, Afrique du sud et Turquie. Mais, il est aussi question d’États dans l’État, c’est-à-dire tous les groupes citoyens, coalitions et réseaux en tous genres. La légitimité des gouvernements reposera en grande partie sur leur capacité à composer avec ces groupes. Plus encore, selon le CNRE, les pays les plus prospères aux économies les plus solides seront ceux dont les élus peuvent naviguer dans un monde multipolaire.


3- Une démographie ominiprésente : d’un côté, un vieillissement généralisé et, de l’autre, une poignée d’États à la population hyper-jeune. Des mouvements migratoires croissants et une urbanisation soutenue. Voilà qui devrait influencer, entre autres,


la construction, les transports et la demande de main-d’œuvre.


4-La guerre eau-nourriture-énergie : d’ici 2030, la demande pour la nourriture devrait croître de 30%, celle pour l’eau de 40% et celle pour l’énergie de 50 %. Chaque demande exerçant une pression sur l’une ou les deux autres à la fois. Parfois ces demandes se complètent. Parfois, c’est la guerre. Pensons au bio-carburant : on nourrit les voitures ou les humains ?


 Les 6 influences suivantes ( game changers), elles, peuvent faire pencher notre univers d’un côté ou de l’autre.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Sur le même sujet

Bérard - Une pétition pour légaliser le 8e groupe hôtelier au monde, airbnb

Mis à jour le 14/11/2013

BLOGUE. Connaissez-vous le site de location de maisons/appartements airbnb ? Lancé en 2008 à San ...

Bérard - Les 10 détaillants québécois perçus comme les plus responsables

Mis à jour le 13/11/2013

BLOGUE. Plus de 4 Québécois sur 10 seraient prêts à boycotter un détaillant qui ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

L'occasion est belle pour Apple de se comporter à nouveau comme Wayne Gretzky

01/09/2014 | René Vézina

Pour illustrer le sens de l'innovation chez Apple, Steve Jobs aimait citer Wayne Gretzky. Celui qui est encore ...

La Bourse est-elle réellement surévaluée?

Édition du 30 Août 2014 | François Pouliot

BLOGUE. Est-ce le moment de réduire son exposition au marché boursier ou de l'augmenter ?Lors de la publication des ...

Pas envie de bosser? J'ai un truc génial pour vous!

BLOGUE. Vous avez une tonne de choses à faire au travail. Et pas le coeur de vous y mettre. Pas de panique!