L'illusion budgétaire de Marceau

Publié le 22/11/2012 à 14:54, mis à jour le 23/11/2012 à 06:45

L'illusion budgétaire de Marceau

Publié le 22/11/2012 à 14:54, mis à jour le 23/11/2012 à 06:45

Par Adrien Pouliot

Le budget présente une image truquée de la réalité, selon Adrien Pouliot.

BLOGUE. L’objectif du budget Marceau était de montrer une rigueur fiscale suffisante pour calmer les agences de notation et le marché des obligations. Les journalistes et analystes auront conclu, après s’être fait laver le cerveau pendant le huis-clos, que le gouvernement s’en va dans la bonne direction et qu’il a la situation bien en contrôle.


Sauf que…


Le budget présente une image truquée de la réalité.


Dans le document « Budget en un coup d’œil » de 12 pages que les journalistes ont pu consulter, on y présente 2 tableaux. Le premier, coiffé du titre « Un gouvernement responsable », montre l’évolution du déficit de 2010-2011 à 2014-2015. On voit le déficit passer de 3,150G$ à 2,628G$ sous la houlette de Raymond Bachand et, sous l’ère Marceau, rapetisser comme une peau de chagrin à 1,5G$ pour ensuite atteindre le chiffre magique de 0$ en 2013-2014. Comme dirait le journaliste de radio-Canada, si la tendance se maintient… tout va bien!


Sauf que… il faut lire le « fine print »! Il y a en effet une petite note infrapaginale qui mentionne, en passant, que « (p)our 2012-2013, le solde budgétaire exclut l’impact comptable de 1,8 G$ découlant de la perte exceptionnelle d’Hydro-Québec pour la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly-2. L’impact final sera établi aux états financiers d’Hydro-Québec au 31 décembre 2012. ». Oups! Le déficit sera, en fait, de 3,3G$ en 2012-2013.


Mais il y a tout-de-même le chiffre magique de l’équilibre budgétaire en 2013-2014, non?


Oui, sauf que…


Sur le même sujet

Examen des finances publiques: beaucoup de bruit pour rien

05/08/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Beaucoup de bruit autour de la Commission de révision des programmes. Pour rien?

Comment monsieur Leitao entrevoit des baisses d'impôt

10/06/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Québec promet de baisser l'impôt, mais avec une projection de dette plus élevée. Comment est-ce possible?

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

À surveiller: Banque Laurentienne, Corporation Power et Stantec

10:24 |

Que faire avec les titres de la Banque Laurentienne, de Corporation Power et de Stantec?

Quatre mauvaises raisons de vendre un fonds commun

08:09

Le rendement, entre autres, peut conduire les investisseurs à vendre des fonds auxquels ils auraient dû s'accrocher.

Bourse: Wall Street remonte à la mi-séance, forts gains en août

Il y a 20 minutes | LesAffaires.com et AFP

Les investisseurs digèrent des données économiques contrastées, mais août affiche son plus fort gain en 14 ans.