L'Île des Gewurz

Publié le 06/10/2012 à 00:00, mis à jour le 04/10/2012 à 14:00

L'Île des Gewurz

Publié le 06/10/2012 à 00:00, mis à jour le 04/10/2012 à 14:00

Judah Leib Gewurz a acheté toute l'île des Soeurs en 1956 avec ses partenaires. Plus d'un demi-siècle plus tard, son fils et son petit-fils, Samuel et Ilan, sont toujours en train de construire sur les immenses terrains que leur famille a acquis. Leur société, Proment, bâtit en ce moment Évolo 1, la plus haute tour du secteur.


Perchés au 29e étage du gratte-ciel en construction, le père et le fils expliquent leur vision du quartier qui prend forme tout en bas, la Pointe-Nord. Ce secteur de l'île des Soeurs, enclavé entre le fleuve Saint-Laurent et le pont Champlain, était un petit golf. Proment veut en faire un véritable « écoquartier », qui alliera tours, petits immeubles et maisons de ville, avec commerces au rez-de-chaussée.


« Avant, nous construisions vraiment des quartiers résidentiels, dit Ilan Gewurz. Ici, c'est différent : les gens vont pouvoir prendre un café au pied de la tour, prendre leur vélo... »


Pour travailler sur ce projet, le petit-fils de Judah Leib, 38 ans, a interrompu il y a sept ans sa carrière de médiateur dans la prestigieuse firme de consultants McKinsey & Company, à Tel-Aviv et à Londres. « Le concept d'une vie de quartier, c'est quelque chose qui m'intéresse beaucoup », dit le diplômé de la Stanford University et de la London School of Economics.


Au pied de la tour, le quartier prend forme. Proment construit en ce moment 760 unités, réparties dans de multiples immeubles, dont deux tours « Évolo » de 30 étages. Après cette première phase, il restera des terrains pour ajouter le même nombre d'unités, sur une période de 10 ans.


La Pointe-Nord s'ajoute aux 3000 unités que Proment a construites sur l'île des Soeurs, dont les deux tours de 25 étages du Vistal, les quatre des Sommets sur le fleuve et les trois du Club marin, au sud.


Le jardin des soeurs pour 1,3 million


Depuis les années cinquante, la famille Gewurz est étroitement liée à l'histoire rocambolesque de cette proche banlieue insulaire.


Judah Leib Gewurz et Joseph Remer, arrivés d'Alsace et d'Ukraine juste avant la Deuxième Guerre mondiale, fondent la Quebec Home & Mortgage Corporation (QHMC) pour acheter toute l'île aux soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal, en 1956. Colin Gravenor, relationniste montréalais d'origine anglaise, a recruté les deux investisseurs et quelques autres, plus modestes, après s'être entendu avec les soeurs. Prix de la transaction : 1,3 million de dollars, soit 10,9 millions en dollars de 2012. Une aubaine, pour une île que le futur pont Champlain allait relier à l'île de Montréal quelques années plus tard.


Pendant neuf ans, peu de choses bougent. Mais en 1965, QHMC signe une entente avec Structures métropolitaines du Canada, de Chicago. La société américaine s'installe sur l'île des Soeurs à long terme : le bail emphytéotique est valide pour... un siècle !


Structures métropolitaines décide de construire des appartements sur les terres de QHMC. À l'époque, une étude de marché prévoit la construction de 1 000 logements par an. « En réalité, les choses ont changé, dit Samuel Gewurz. L'économie, la politique... » En 1978, l'entreprise n'a bâti que 3 100 appartements. La société américaine veut renégocier le contrat.


QHMC accepte de reprendre 10 millions de pieds carrés. Elle confie leur développement à Proment, la société de construction de l'un de ses deux principaux actionnaires, Samuel Gewurz. « C'est comme ça que nous sommes entrés dans le développement », dit-il. Son père meurt cette année-là.


L'entreprise commence alors la construction de son premier projet, Les Verrières sur le fleuve, un ensemble de six tours et 850 unités, mis en marché en pleine crise économique, à partir de 1983. « L'idée était de donner le maximum aux clients, tout en gardant les coûts de construction bas », explique Samuel Gewurz.


Quant à la propriétaire des terres, QHMC, elle est devenue « Investissements Île-des-Soeurs ». L'entreprise est aujourd'hui dirigée par les fils des deux principaux investisseurs de 1956 : Samuel Gewurz et Aaron Remer, devenu un important promoteur de Montréal.


« Environ 70 % des lots restants sur l'île appartiennent à la société », estime-t-il. Valeur approximative pour les terrains zonés résidentiels : plus de 25 M$, selon lui. IIDS détient aussi environ 400000 pieds carrés de terrains commerciaux, à 50% avec Canderel, d'une valeur d'environ 16 M$.


1956 La Congrégation de Notre-Dame de Montréal vend l'« île Saint-Paul » à la Quebec Home & Mortgage Corporation (QHMC) pour 1,3 million de dollars.


1962 Inauguration du pont Champlain.


1983 Inauguration des Verrières sur le fleuve, le premier projet de copropriétés de Proment.


2006 Proment commence la construction du Vistal, ses deux premières tours LEED.


2009 Proment commence la construction de Pointe-Nord, un quartier LEED comprenant deux tours de 30 étages, les plus hautes de l'Île-des-Soeurs. Canderel inaugure le nouveau Campus Bell, construit sur des terres d'IIDS.


250000 $


Les unités du projet Évolo seront mises en marché à un prix variant de 250000$ à 1,5 M$.


Source : Proment


HUGO.JONCAS@TC.TC

À suivre dans cette section


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

À la une

Vidéo: la diversification, le meilleur ami de l'investisseur

24/06/2017 | Denis Lalonde

La saine diversification d'un portefeuille de titres boursiers et obligataires permet d'éviter des erreurs coûteuses.

Top 10 des PDG les mieux payés du Québec

23/06/2017 | Charles Desgroseilliers

La rémunération des dirigeants de Bombardier a bien fait jaser. Mais qui sont les autres PDG les mieux payés du Québec?

La nouvelle concurrence chinoise fera très mal

24/06/2017 | François Normand

ANALYSE - La Chine veut produire les meilleurs produits manufacturiers au monde dans 10 secteurs d'ici 2049.