Bienvenue chez Monique Leroux, de Desjardins

Publié le 20/07/2013 à 00:00

Bienvenue chez Monique Leroux, de Desjardins

Publié le 20/07/2013 à 00:00

Les Affaires - Plus jeune, que rêviez-vous de devenir ?

Monique F. Leroux - Je rêvais de faire carrière dans le domaine musical, le piano ou le chant, pour constater rapidement que mes cordes vocales ne me permettaient pas d'espérer une carrière à l'opéra ou à la Céline Dion.

L.A. - Qu'est-ce qui vous motive ?

M.F.L. - J'ai un immense plaisir, depuis que je suis toute jeune, à travailler avec les gens. Je trouve que ça nous amène plus loin à tous égards. On peut faire avec des gens des choses qu'on ne serait jamais capable de faire seul.

L.A. - Ce que vous aimez le moins de votre travail ?

M.F.L. - Les chicanes inutiles. J'ai peu de patience pour les «silos», pour les prises de position qui sont plus de l'ordre du titre ou des choses qui ne sont pas toujours très fondamentales. Le «taponnage», les petites sensibilités.

L.A. - Une journée typique de congé ?

M.F.L. - Ça peut m'arriver, après une période intense de travail, de me coucher à 21 h et de me réveiller le lendemain à 9 h, 10 h ou même 11 h. Un bon 12 à 13 heures de récupération, ça commence bien la journée. Ça se termine généralement avec la préparation d'un bon repas. J'adore faire la cuisine ! Je suis une passionnée de cuisine ! J'adore lire sur la cuisine, sur le vin. Pour moi, une belle journée de congé ça se termine par un excellent repas.

L.A. - Votre objet indispensable pour travailler ?

M.F.L. - J'ai toujours un petit cahier de notes dans mon sac à main. J'ai tendance à prendre des notes ; ça me permet de me concentrer sur le sujet. Je ne relis pas toujours mes notes, mais ça vient fixer le sujet dans mon esprit.

L.A. - Votre chanson favorite ?

M.F.L. - Il y a une chanson que je trouve extraordinaire, très simple sur le plan musical mais en même temps avec de très beaux accords, c'est Avec le temps, de Léo Ferré.

L.A. - Votre livre favori ?

M.F.L. - J'aime les romans policiers, par exemple ceux de l'auteure Donna Leon avec le commissaire Brunetti à Venise. J'aime aussi les livres sur la conjoncture mondiale économique. Et les livres de recettes.

L.A. - Quelle est votre petite bête noire ?

M.F.L. - Le fouillis ! Si j'avais ma fille avec moi elle me dirait : «maman, arrête de toujours vouloir organiser les choses !». Le fouillis autant virtuel que sur le plan physique, ça me tombe un peu sur les rognons.

L.A. - Votre gros mot ou juron favori ?

M.F.L. - Ça va m'arriver de dire des choses du genre «catastrophe de bine !». C'est une drôle d'expression, je ne sais pas où je l'ai prise. Sinon, des fois, «château».

L.A. - Quand vous regardez en arrière, de quoi êtes-vous le plus fière ?

M.F.L. - Je n'aurais pas pensé accomplir ce que je fais. Je suis assez contente d'avoir pu à certains moments prendre les conseils des gens qui m'entouraient, qui m'ont donné ce petit coup de confiance en me disant «pourquoi t'essaies pas ça ?» ou «pourquoi tu ne présentes pas ton idée ?».

L.A. - Comment célébrez-vous vos succès ?

M.F.L. - Avec la famille et beaucoup d'amis, autour d'un bon repas. Je trouve que le repas est un moment très important de notre vie.

LE COMMENTAIRE DE JULIE BLAIS COMEAU

«J'ai vécu un moment privilégié quand Mme Leroux m'a montré un des nombreux cahiers personnels d'Alphonse Desjardins. Mme Leroux a pris la même habitude : noter. Elle s'en sert pour se concentrer et fixer le sujet. Noter montre le sérieux des informations partagées. Quand vous dites : "Je prends cela en note", votre interlocuteur est rassuré. En plus, noter permet de rassembler ses idées lorsque la nervosité se fait sentir.» - julie@etiquettejulie.com

Visitez son bureau à lesaffaires.com

Vous trouverez l'intégralité du questionnaire et l'entrevue vidéo à LesAffaires.com/bureauduboss. Les vidéos seront offertes à partir des jeudis 20 juin (Nathalie Bondil), 4 juillet (Gilles Fortin), 18 juillet (Monique F. Leroux), 1er août (Marc Bergevin) et 15 août (Mélanie Dunn).

Série 3 de 5

Dans le bureau du boss

Êtes-vous curieux ? Nous, oui, et c'est pourquoi nous avons poussé la porte du bureau de dirigeants afin de les voir à l'oeuvre dans leur milieu. Cinq au total : Nathalie Bondil, du Musée des beaux-arts de Montréal, Gilles Fortin, de Tristan, Monique F. Leroux, du Mouvement Desjardins, Marc Bergevin, des Canadiens de Montréal, et Mélanie Dunn, de Cossette. Cette série de rencontres est une idée de Julie Blais Comeau, spécialiste de l'étiquette au travail. C'est elle qui a élaboré le questionnaire et réalisé les entrevues. Voici des extraits de ces rencontres.

À suivre dans cette section


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

À la une

Le problème avec le RRQ

BLOGUE INVITÉ. On peut se plaindre des faibles rendements du régime, mais il y un autre problème plus grave selon nous.

Traquer les anomalies de marché

Il y a 52 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. C'est le travail d'un investisseur à long terme de les trouver.

L’intelligence artificielle a-t-elle une place dans votre portefeuille?

Il y a 52 minutes | Ian Gascon

BLOGUE. Après la marijuana et la cryptomonnaie, voici une autre idée issue des tendances de l’heure: l'IA.