Inscrire un touché grâce aux médias sociaux

Publié le 28/01/2012 à 00:00

Inscrire un touché grâce aux médias sociaux

Publié le 28/01/2012 à 00:00

Une utilisation judicieuse des réseaux sociaux lors du Super Bowl, le 5 février à Indianapolis, permettra aux PME québécoises d'engager un dialogue avec leur communauté et de marquer de précieux points auprès de celle-ci, indiquent des experts consultés par Les Affaires.

Twitter est une plateforme de choix pour se joindre à la conversation entourant le Super Bowl XLI. «Il s'agit de se servir des bons mots-clés [hashtags], explique Hughes Chandonnet, directeur de la création de l'agence Hubrid. Un site Web comme trendsmap.com/local est un incontournable pour connaître les sujets les plus discutés sur Twitter. Un gazouillis envoyé au bon moment et accompagné d'un mot-clé populaire permet d'augmenter rapidement le bassin de gens qui suivent votre entreprise.»

Ce n'est pas tout de se joindre à la conversation ; l'entreprise doit apporter quelque chose de pertinent, ajoute Guillaume Brunet, blogueur professionnel en médias sociaux : «C'est essentiel d'avoir une stratégie de contenu. Par exemple, lors des dernières séries éliminatoires des Canadiens, Boston Pizza a annoncé son changement de nom pour la durée des séries en devenant Montréal Pizza. Un geste qui a suscité la conversation en ligne.»

Il ne faut pas négliger un suivi postévénement, note Kim Auclair, présidente de Niviti et gestionnaire de communautés Web. «Ça pourrait prendre la forme d'un résumé des meilleurs tweets de la soirée sur la page de l'entreprise.»

Une règle s'impose, estime Hughes Chandonnet : les entreprises doivent avoir des attentes réalistes. «On ne marquera pas un touché à sa première présence sur Twitter. En revanche, c'est un réflexe à développer, et ce, pour toutes les occasions. Il y a toujours moyen de se joindre à une conversation. En 2012, on ne lance plus de campagne, on se joint à des conversations.»

De la publicité thématique

Verra-t-on des publicités originales québécoises cette année ? Non, répond Marc Fortin, vice-président, associé et directeur de création de l'agence LG2. «Toutes proportions gardées, les cotes d'écoute du Super Bowl au Québec ne sont pas les mêmes qu'aux États-Unis. Elles varient de 800 000 à 1 000 000 de téléspectateurs. C'est l'équivalent d'un match de saison régulière des Canadiens de Montréal. Aux États-Unis, le Super Bowl attire environ 100 millions de téléspectateurs, soit près du tiers de la population. Le même auditoire ici serait de 2,5 millions de personnes», explique-t-il.

Notre Super Bowl, c'est le Bye Bye, ajoute-t-il. «On l'a vu le 31 décembre avec les pubs thématiques d'IGA et de Familiprix. Ce n'était pas la première fois qu'on voyait des pubs thématiques au Bye Bye, mais les annonceurs étaient de retour cette année.»

Alexandre Gadoua, directeur de création de l'agence Taxi, est moins catégorique que son collègue. «On sent qu'il y a un effort des annonceurs québécois pour profiter de l'événement et lancer de nouvelles campagnes. C'est de plus en plus discuté chez nos clients. Dans ce genre de campagnes thématiques, le Bye Bye a deux ans d'avance sur un événement comme le Super Bowl.»

UNE ARME À DOUBLE TRANCHANT

L'automne dernier, les étudiants ont inondé Twitter de messages pendant la diffusion de l'émission Tout le monde en parle en se servant du mot-clé #tlmep. Objectif : faire connaître leurs revendications concernant la hausse des droits de scolarité.

3,5

Coût, en millions de dollars américains, d'une publicité de 30 secondes sur le réseau NBC, diffuseur officiel du Super Bowl XLI. À titre de comparaison, le spot de 30 secondes coûtait 42 000 $ US lors du premier Super Bowl, en 1967.

Sources : Forbes et Yahoo ! Sports

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

À la une

Affaire Rozon: l'avenir de Juste pour rire est miné

L'entreprise fera face à plusieurs enjeux qui risquent d'avoir un impact sur ses revenus et la relève.

Forte baisse d’Apple après des rumeurs de mauvaises ventes

14:25 | LesAffaires.com et AFP

L'action accuse ce jeudi l'une de ses plus importantes baisses depuis un mois causée par les ventes de l'iPhone 8.

Krach boursier d'octobre 1987: clin d'oeil de nos archives

Cascades, Canam Manac et Bombardier dégringolent de 25% à 35%. Le Québec inc dans la tourmente.