Deux montréalaises dans Red Herring

Publié le 23/06/2012 à 00:00

Deux montréalaises dans Red Herring

Publié le 23/06/2012 à 00:00

Par S.D.

Deux jeunes pousses québécoises, Azzimov et Wajam, se sont classées dans le top 100 des start-ups technologiques en Amérique 2012, une liste sélecte d'entreprises les plus innovantes et prometteuses, publiée annuellement par le magazine américain Red Herring.

Créée à la fin de 2010, Azzimov a conçu un moteur de recherche pour le magasinage en ligne. Quant à Wajam, lancée en 2011, elle a créé une application qui raffine les recherches d'un internaute sur les engins Bing, Yahoo, Google, Amazon, Twitter, YouTube, Yelp, Trip Advisor et EBay. Au lieu d'obtenir des résultats classés par ces moteurs, l'utilisateur de Wajam ne reçoit que les informations partagées dans les réseaux sociaux auxquels il a adhéré.

Établie à Montréal, Wajam a plusieurs millions d'abonnés dans le monde et compte maintenant 18 employés, indique son président Martin-Luc Archambault.

«La reconnaissance que nous venons de remporter signifie que notre innovation constitue une rupture technologique et pas seulement une amélioration», commente-t-il.

À suivre dans cette section


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

À la une

Forte croissance de DuProprio au Québec

28/06/2017 | Matthieu Charest

Alors que le nombre de courtiers immobiliers chute année après année, DuProprio gagne des parts de marchés.

La face cachée des crédits d’impôt aux entreprises du multimédia

28/06/2017 |

Ceux qui veulent faire du Québec et de Montréal des plaques tournantes du secteur numérique devraient faire ceci.

Subventions aux entreprises étrangères: un débat doit avoir lieu

Mis à jour le 21/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Tant mieux pour les entreprises étrangères subventionnées, mais pas au détriment des entreprises locales.