L'instabilité économique stresse les jeunes

Publié le 05/11/2012 à 09:25, mis à jour le 05/11/2012 à 14:17

L'instabilité économique stresse les jeunes

Publié le 05/11/2012 à 09:25, mis à jour le 05/11/2012 à 14:17

Par lesaffaires.com

L'instabilité économique cause du stress chez 90 % des jeunes, selon un sondage. Photo: Bloomberg

Les jeunes âgés de 18 à 24 ans subissent du stress en raison de l’instabilité économique et de leur environnement de travail, selon un sondage Sun Life réalisé par Ipsos Reid.


Vivre de l’anxiété semble faire partie du quotidien de nos jeunes. Les répondants entre 18 et 24 ans sont 90 % à souffrir d’un niveau de stress «excessif». Parmi tous les répondants, les finances et le travail sont les deux principales sources d’anxiété.


«Ces résultats sont en accord avec ce que nous constatons dans notre gestion des règlements d'invalidité : 40 % des demandes de règlement d'invalidité de longue durée des Canadiens âgés de 30 ans et moins sont liées à la santé mentale », commente Robert Dumas, vice-président principal, produits collectifs — Québec, Financière Sun Life.


Près de 30 % des Canadiens disent être sous-employés ou sous-utilisés et ne pas être en mesure de mettre à profit toutes leurs compétences et leurs aptitudes, toujours selon le sondage. Le sous-emploi est plus élevé parmi les jeunes Canadiens — 39 % des jeunes de 18 à 24 ans disent être sous-employés.


«Ces résultats sont cohérents compte tenu du taux de chômage au Canada, qui atteint presque 15 % chez les moins de 25 ans, soit plus du double de la moyenne canadienne», explique Louis Thériault, directeur du secteur de l'Économie de la santé au Conference Board du Canada.


Plus difficile de trouver l'«emploi»


À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

La hausse du salaire minimum inquiète le patron de St-Hubert

14/02/2018 | Stéphane Rolland

La hausse du salaire minimum doit se faire graduellement, sinon les consommateurs devront payer la note, prévient-il.

Le premier ministre doit superviser le virage vert du Québec

Mis à jour le 14/02/2018 | François Normand

Dans un livre blanc, Écotech déplore le manque de cohérence et de vision pour créer une économie verte au Québec.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

Il y a 30 minutes | François Normand

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.