«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

Offert par Les Affaires

Publié le 21/04/2018 à 06:08

«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

Offert par Les Affaires

Publié le 21/04/2018 à 06:08

Par Diane Bérard

(Getty)

J'ai rencontré Nicholas Thompson, le rédacteur en chef du magazine Wired, dans le cadre de la conférence Genium360 sur l'économie circulaire. Attardons-nous avec lui sur  la Silicon Valley et ses contradictions.


LES AFFAIRES - Peut-on imaginer la Silicon Valley quitter la dictature de la nouveauté?


Nicholas Thompson - J'ignore si c'est possible. C'est dans l'éthos de la Silicon Valley de constamment poursuivre le nouvel objet brillant. Toutefois, si un groupe peut arriver à changer cet état d'esprit, ce sont les jeunes ingénieurs. Ils sont indispensables et très mobiles, ce qui leur donne du pouvoir. S'ils décident de réclamer l'écoconception des produits, par exemple; s'ils prônent l'économie circulaire; s'ils choisissent de travailler pour de plus petites sociétés qui adoptent un comportement plus responsable par rapport à la technologie. Ou s'ils en démarrent eux-mêmes. Les GAFAM de ce monde seront alors forcés de questionner leur comportement et leurs décisions.


Ces dirigeants de la Silicon Valley, vous les connaissez. Vous échangez avec eux régulièrement. Que pensez-vous d'eux ?



Je dirais que la plupart d'entre eux me plaisent comme humains. En revanche, le monopole que détient leur organisation m'inquiète. Leur façon d'écraser la concurrence me pose encore plus problème. Même si ces sociétés font la promotion de l'innovation pour elles-mêmes, elles nuisent à l'innovation en général dans le secteur.


Ces dirigeants ont beaucoup d'argent. Suffisamment pour influencer sérieusement le cours des choses et, peut-être, résoudre des problèmes sociétaux importants...



En effet, ils ont beaucoup d'argent. Il faut compter sur leur volonté à l'employer de façon positive et utile. Ils ont l'habitude de composer avec des enjeux technologiques complexes, mais ont-ils la manière requise quand il s'agit d'enjeux sociétaux ? C'est pour cette raison qu'il faut constamment débattre, discuter, remettre en question et creuser la technologie, au-delà des évidences.


 


Extrait de l'entrevue


«Il faut cesser de se faire porter par la technologie et faire des choix conscients»


 


 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Coveo embauchera 225 nouveaux employés d'ici 2020

Situé dans la gare Windsor, les bureaux, qui seront agrandit, abritent déjà 75 travailleurs de l’entreprise.

L’intelligence artificielle s’invite chez La Capitale Assurance

BLOGUE. « La beauté de l’intelligence artificielle, c’est qu’elle permet de focaliser les ...

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour à 17:00 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:54 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»