La Caisse veut faire grandir les PME des entrepreneures

Publié le 29/10/2018 à 06:15

La Caisse veut faire grandir les PME des entrepreneures

Publié le 29/10/2018 à 06:15

Par François Normand

Source photo: 123rf

La Caisse de dépôt et placement du Québec lance l’initiative les Cheffes de file pour faire grandir des PME québécoises détenues par des femmes et, si possible, les propulser sur les marchés internationaux.


Les Cheffes de file ne s’adresse ni aux start-up ni aux PME en démarrage à propriété féminine, car il existe plusieurs programmes pour les aider. Cette initiative vise des sociétés établies, qui ont des revenus de 5 à 20 millions de dollars


«Il y a très peu d’offres pour les femmes d’affaires rendues à ce stade-là», affirme en entretien à Les Affaires Michèle Boisvert, première vice-présidente, rayonnement des affaires à la Caisse de dépôt.


Cette initiative réunit, sur invitation, une cinquantaine d’entrepreneures de différentes régions du Québec afin qu’elles partagent entre elles les meilleures pratiques d’affaires, sans parler du maillage.


La Caisse les a choisies parce qu’elles se démarquent par leur réalisation et leur leadership, en plus de diriger une entreprise «solide et prometteuse».


Ces femmes d’affaires pourront échanger entre elles sur une plateforme de collaboration numérique. Mais, à l’occasion, elles pourront aussi se rencontrer à l’Espace CDPQ, à Montréal, où cohabitent des capitaux-risqueurs et des institutions spécialisées dans l’accompagnement des entreprises.


La Caisse mettra à la disposition des femmes d’affaires son réseau d’expert afin d’aider leur PME dans leur projet d’expansion.


Mais dans le même temps, les Cheffes de file permettra aussi à la Caisse de découvrir des PME québécoises «sous son radar» dans lesquelles elle pourrait éventuellement investir, souligne Michèle Boisvert.


Ces dernières années, l’institution a d’ailleurs changé ses façons de faire en accompagnant et en investissant davantage dans les PME du Québec, et ce, des microbrasseries aux plateformes infonuagiques.


L’accompagnement est le nerf de la guerre


Cela dit, si le financement est toujours important en affaire, le nerf de la guerre est toutefois l’accompagnement des entreprises, selon la Caisse de dépôt.


Un besoin que confirme Marie-Pier St-Hilaire, l’une des 50 femmes dans les Cheffes de file et directrice générale d’Edgenda, une PME qui aide les entreprises dans leur transformation numérique.


«On a par exemple besoin d’information sur comment créer un comité consultatif dans notre entreprise», explique l’entrepreneure au bout du fil.


Marie-Pier St-Hilaire dirige une PME qui a un chiffre d’affaires de 20 millions de dollars, mais qui devrait le doubler d’ici 3 ans.


Edgenda figure d’ailleurs parmi les entreprises les plus dynamiques du classement annuel des 300 PME de Les Affaires. Cette croissance rapide est avant tout interne (environ 70%), mais elle s’appuie aussi sur des acquisitions (30%).


«En moyenne, nous faisons une petite acquisition tous les deux ans», raconte l’entrepreneure.


Ultimement,les Cheffes de file a aussi l’objectif d’accroître le nombre de femmes à la tête des moyennes et des grandes entreprises au Québec.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Immobilier: Ivanhoé Cambridge et Claridge reconduisent leur partenariat

11/12/2018 | Martin Jolicoeur

Nouvelle enveloppe de 100M$ pour des participations dans des projets immobiliers de Montréal et Québec.

Power Solutions, la nouvelle acquisition à 13,2G$US de la CDPQ

La transaction sera financée par environ 3 milliards $ US d’équité et environ 10,2 milliards $ US de dette à long terme.

À la une

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Le nombre de fumeurs aux États-Unis atteint un creux historique, 127 pays comptent bannir le plastique jetable...