Secteur manufacturier : "Agissons pendant que les astres sont alignés !"


Édition du 06 Juin 2015

Secteur manufacturier : "Agissons pendant que les astres sont alignés !"


Édition du 06 Juin 2015

Par

Françoise Bertrand, pdg de la Fédération des chambres de commerce du Québec.


OPINION DU LECTEUR - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) s’est réjouie des mesures visant à soutenir la relance du secteur manufacturier, notamment par la réduction du taux d’imposition de 8 % à 4 % pour les entreprises manufacturières et le redémarrage du programme appuyant des entreprises performantes dans leur croissance. Ainsi, tout en exerçant un contrôle des dépenses, le gouvernement a établi ses choix : la reprise économique passera par les entreprises privées. À cet égard, les mesures s’adressant au secteur manufacturier doivent s’inscrire dans un « plan de match » plus affirmé, d’autant plus que se présentent des occasions d’affaires à l’échelle continentale (relance américaine, baisse du dollar). Donc, agissons rapidement pendant que les astres sont alignés !


Le secteur manufacturier représente 14,1 % du PIB québécois et génère 67 milliards de dollars en retombées directes et indirectes dans l’économie du Québec. Avec 12,5 % des emplois et un salaire moyen supérieur de 22 % à celui de l’économie en général, ce secteur offre un effet de levier important.


La nécessité d’une vision gouvernementale mobilisatrice et plurisectorielle


Au-delà des mesures annoncées par Québec depuis juin 2014, à savoir la réduction du taux d’imposition, la déduction additionnelle pour les coûts de transport et celle du taux de cotisation au Fonds des services de santé, des mesures plus universelles doivent s’adresser à la croissance des entreprises manufacturières de tous les secteurs d’activité. Les occasions sont là, notamment avec la réindustrialisation de l’Amérique du Nord et les accords de libre-échange avec la Corée du Sud et l’Union européenne. Il faut que le gouvernement déploie un ensemble d’outils cohérents et coordonnés pour aider nos entreprises à les saisir.


Le gouvernement a tous les outils en main pour soutenir la relance


Le secteur manufacturier compte sur un État partenaire. Ainsi, le gouvernement doit démontrer sa volonté d’offrir un environnement d’affaires compétitif en élaborant un plan de match manufacturier avec les outils déjà à sa disposition, et ce, afin de répondre aux besoins suivants :


1. l’appui à l’automatisation pour hausser rapidement la productivité ;


2. l’accompagnement dans la quête d’innovation et d’une plus forte intensité technologique ;


3. l’utilisation des surplus d’hydroélectricité au bénéfice de la compétitivité des entreprises manufacturières et de l’attractivité du Québec pour de nouveaux investissements ;


4. une meilleure réponse aux besoins de main-d’œuvre, grâce à des cursus de formation mieux adaptés et une immigration plus ciblée ;


5. l’accès aux marchés publics et au contenu local dans les appels d’offres.


Puisque les exportations du secteur manufacturier représentent 90 % des exportations québécoises, le gouvernement doit y porter une attention soutenue et manifeste. Il doit être au premier plan dans la promotion et le soutien à l’accroissement de la diversité des marchés d’exportation. À cet égard, et à l’instar des initiatives qui ont mené à l’accord avec l’Union européenne, le gouvernement du Québec doit se mettre à l’œuvre pour entreprendre le chantier en vue d’un accord de libre-échange avec la Chine.


Enfin, l’appui aux entreprises doit privilégier un allègement et une simplification de la réglementation et de la fiscalité générale. C’est forts de tous ces gestes convergents que nous pourrons contribuer à la relance du Québec manufacturier et en faire un pôle d’attraction pour nos entreprises. En ce sens, le gouvernement pourra compter sur l’entière collaboration de la FCCQ, qui travaillera activement avec lui dans la recherche de stratégies efficaces.


Françoise Bertrand , pdg de la Fédération des chambres de commerce du Québec.


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Plongée vertigineuse des délais de vente

07/08/2017 | Matthieu Charest

Le temps requis avant de vendre une propriété est en chute libre dans plusieurs régions du Québec.

L'acceptabilité sociale, une responsabilité partagée

Édition du 29 Novembre 2014 | Les Affaires

L'OPINION DU LECTEUR. C'est par la voix du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs que le ...

OPINION

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.