Bombardier La Pocatière: rejet massif de la nouvelle offre patronale

Publié le 22/11/2012 à 06:16, mis à jour le 11/10/2013 à 15:20

Bombardier La Pocatière: rejet massif de la nouvelle offre patronale

Publié le 22/11/2012 à 06:16, mis à jour le 11/10/2013 à 15:20

Par La Presse Canadienne

Les travailleurs en grève de Bombardier La Pocatière ont rejeté, mercredi soir, dans une proportion de 89,6% l'offre globale, qualifiée de finale, qui leur avait été remise par l'employeur la semaine dernière.


Les résultats de cette assemblée générale spéciale ont été publiés dans un communiqué syndical, très tôt jeudi.


En grève depuis le premier novembre dernier, les 330 employés syndiqués sont sans contrat de travail depuis le 30 septembre 2011.


Ils avaient voté en faveur du débrayage le 27 octobre dans une proportion de 95,5%t.


Selon le syndicat affilié à la CSN, la sous-traitance est l'enjeu majeur du conflit.


La rétroactivité portant sur l'année de convention collective écoulée causerait également problème. Tout comme la récupération des contributions des travailleurs au REÉR collectif et leur transfert à Bâtirente CSN.

Sur le même sujet

À surveiller: CAE, Dollarama et Bombardier

Que faire avec les titres de CAE, Dollarama et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Toronto mènera d'autres études sur l'agrandissement de l'aéroport Billy Bishop

02/04/2014

Le conseil municipal de Toronto a décidé à l'unanimité (44-0), mardi soir, de demander de ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Philippe Couillard annonce des resserrements budgétaires

Moins de 24 heures apr√®s son entr√©e en fonctions, Philippe Couillard met l'√Čtat qu√©b√©cois au r√©gime minceur.

Poloz: des co√Ľts d'emprunt bas, m√™me apr√®s la reprise

Les Canadiens peuvent s'attendre √† profiter de co√Ľts d'emprunt relativement peu √©lev√©s ...

Revenu Québec impose une lourde sanction à un restaurateur

24/04/2014 | lesaffaires.com

Le fisc impose une des plus imporantes amendes de son histoire pour un cas de fraude fiscale.