Bombardier La Pocatière: rejet massif de la nouvelle offre patronale

Publié le 22/11/2012 à 06:16, mis à jour le 11/10/2013 à 15:20

Bombardier La Pocatière: rejet massif de la nouvelle offre patronale

Publié le 22/11/2012 à 06:16, mis à jour le 11/10/2013 à 15:20

Par La Presse Canadienne

Les travailleurs en grève de Bombardier La Pocatière ont rejeté, mercredi soir, dans une proportion de 89,6% l'offre globale, qualifiée de finale, qui leur avait été remise par l'employeur la semaine dernière.


Les résultats de cette assemblée générale spéciale ont été publiés dans un communiqué syndical, très tôt jeudi.


En grève depuis le premier novembre dernier, les 330 employés syndiqués sont sans contrat de travail depuis le 30 septembre 2011.


Ils avaient voté en faveur du débrayage le 27 octobre dans une proportion de 95,5%t.


Selon le syndicat affilié à la CSN, la sous-traitance est l'enjeu majeur du conflit.


La rétroactivité portant sur l'année de convention collective écoulée causerait également problème. Tout comme la récupération des contributions des travailleurs au REÉR collectif et leur transfert à Bâtirente CSN.

Sur le même sujet

10 choses Ă  savoir vendredi

21/11/2014 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Le cadeau de Noël des banques centrales, le vin par abonnement cartonne, le bijoutier montréalais Birks brille en Bourse

L'activité stimulée par le transport et les infrastructures

Édition du 22 Novembre 2014 | Jean-François Venne

D'importants projets au Canada et aux États-Unis, comme le remplacement du pont Champlain, pourraient regarnir les ...

OPINION Pourquoi Acier profilé SBB a besoin d'outils de financement flexible
Édition du 22 Novembre 2014 | Jean-François Venne
10 choses Ă  savoir mardi
18/11/2014 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin
Raymond Bachand devient lobbyiste pour Bombardier
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bilan Ă©conomique mondial: pas si mal finalement

Mis à jour il y a 35 minutes | Jean Gagnon

Le commerce extérieur, dopé par la reprise américaine, s’avère de plus en plus un facteur positif pour le Canada.

Sabia dénonce l'obsession pour les rendements à court terme

L'obsession des rendements à court terme contribue à la volatilité de l'économie mondiale, dénonce Michael Sabia.

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants

12:34 | DĂ©borah Cherenfant

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants Soupir. Une nouvelle Ă©tude dans le Harvard Business Review ...