Le Québec à l'assaut des bâtiments verts américains

Offert par les affaires.com

Publié le 28/10/2016 à 14:57

Le Québec à l'assaut des bâtiments verts américains

Offert par les affaires.com

Publié le 28/10/2016 à 14:57

Par François Normand

L'Union fait la force, dit l'adage. Eh bien, c'est exactement ce que font des manufacturiers québécois afin d'accroître la vente de leurs produits dans le marché du bâtiment vert en Ontario et aux États-Unis.


Le 19 octobre, Québec International et le créneau d'excellence ACCORD - Bâtiment vert et intelligent (BVI) de la Capitale-Nationale ont créé l'initiative QUEBOX. Celle-ci vise à promouvoir l'expertise des manufacturiers du Québec pour construire des bâtiments verts.


«Nous avons créé QUEBOX afin d'exporter notre savoir-faire. Et on voit beaucoup de potentiel en Nouvelle-Angleterre et dans l'État de New York», affirme René Couture, coordonnateur du projet QUEBOX chez Québec International.


Actuellement, 16 entreprises ont joint le regroupement (voir quebox.ca/fournisseurs), dont Portes Milette et Soprema, un fabricant de produits d’étanchéité, d’isolation, de végétalisation et d’insonorisation.


Ces PME proviennent de l'ensemble du Québec.


Pour les aider à percer le marché du bâtiment vert, Québec International organisera deux missions aux États-Unis en 2017: la première à Boston, au printemps, la seconde à New York, durant l'automne.


L'objectif, c'est que les entrepreneurs québécois rencontrent des propriétaires immobiliers, des architectes et des entrepreneurs généraux à Boston et à New York. «On veut les réunir dans un lieu précis afin que tout le monde puisse se parler et faire du maillage», dit René Couture.


Le U.S. Green Building Council (USGBC), l'organisme à l'origine de la certification LEED (Leaderhip in Energy and Environmental Design), pourrait aussi s'impliquer dans ce processus, selon Québec International.


À la suite de ces rencontres, les propriétaires immobiliers, des architectes et des entrepreneurs généraux américains pourront décider quelle entreprise répond le mieux à leurs besoins.


Pourquoi choisiraient-ils des manufacturiers québécois? Après tout, les États-Unis abritent de nombreuses entreprises manufacturières capables de construire des bâtiments écoresponsables ou dotés de la certification LEED.


Les manufacturiers québécois ont deux avantages importants, selon Québec International.


Tout d'abord, leur principale source d'énergie (voir exclusive) est l'hydroélectricité. Ce qui représente un argument de poids pour les organisations aux États-Unis qui veulent construit des bâtiments verts.


Ensuite, le taux de change canado-américain - le huard vaut actuellement 0,75 $US - rend les produits québécois plus compétitifs au sud de la frontière.


QUEBOX ne fera pas que la promotion de l'expertise des manufacturiers; l'initiative veillera aussi à améliorer leur expertise, dit Martin Gougeon, directeur du créneau bâtiment vert et intelligent (BVI) de la Capitale-Nationale. «On veut amener nos entreprises le plus loin possible.»


Pour l'instant, QUEBOX consacrera ses énergies en Ontario et dans le nord-est des États-Unis. Malgré tout, elle ne ferme pas la porte à d'autres marchés au sud de la frontière, notamment au Texas, où le parc immobilier est appelé à augmenter en raison de la démographie.


Actuellement, les États-Unis comptent 321 millions d'habitants. Or, en 2050, la population devrait atteindre 398 millions, soit un bond de 24 %, selon les prévisions du U.S. Census Bureau.


De plus, la demande pour les bâtiments verts est en croissance. Non seulement pour des raisons environnementales, mais aussi pour des raisons financières, selon le U.S. Green Building Council.


Par exemple, 61 % des dirigeants d'entreprises aux États-Unis estiment que la durabilité leur apporte une «différenciation de marché» et «améliore leur performance financière», selon une étude de McGraw Hill Construction (Green Outlook 2011: Green Trends Driving Growth).

Sur le même sujet

À la une

Feedback: un ami qui vous veut du bien

BLOGUE INVITÉ. Est-il temps de dire adieu aux évaluations annuelles? Plusieurs entreprises l'ont fait.

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

BLOGUE. Je vais vous parler de produits dérivés sans évoquer la Bourse, la spéculation, la bulle…

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

11/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...