Martin Shkreli, paria de l'Amérique, jugé coupable mais échappe au pire

Publié le 04/08/2017 à 16:27

Martin Shkreli, paria de l'Amérique, jugé coupable mais échappe au pire

Publié le 04/08/2017 à 16:27

Par AFP

L'entrepreneur de la pharmacie et financier Martin Shkreli a été déclaré coupable vendredi de trois des huit chefs d'accusation l'ayant visé dans son procès pour fraude et manipulations, mais a été relaxé des accusations les plus graves.


Le trentenaire était devenu l'une des personnalités les plus haïes aux Etats-Unis après avoir multiplié par 50 le prix d'un médicament destiné aux séropositifs, en septembre 2015, une décision qui n'avait pas de rapport avec les faits jugés vendredi.


A l'issue d'un mois de débats devant un tribunal fédéral de Brooklyn, M. Shkreli a été déclaré coupable de fraude sur les titres de deux fonds d'investissement alternatifs (hedge funds) dont il était le gérant, MSMB Capital Management et MSMB Healthcare Management.


Il a également été reconnu coupable d'avoir manipulé les actions du laboratoire pharmaceutique qu'il avait créé, Retrophin, les utilisant pour renflouer les deux fonds d'investissement, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la procureure fédérale de Brooklyn, Bridget Rohde.


Pour autant, il a été relaxé de cinq des huit chefs d'accusation, dont l'un retenait sa volonté supposée d'avoir voulu tromper les investisseurs de Retrophin.


A la sortie du tribunal, Martin Shkreli a déclaré que ses avocats et lui étaient "ravis" de cette décision.


"Le jury a dit que Retrophin n'avait pas été escroqué dans cette affaire", a expliqué celui qui risque 20 ans de prison. Sa peine sera prononcée ultérieurement.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

À la une

10 choses à savoir vendredi

Les sourcils qui prédisent la Bourse, comment le vélo aide le lobby des armes, ce robot au lieu de milliers d'employés.

Ottawa va-t-il imposer davantage les gains en capital?

BLOGUE. À quelques jours du budget fédéral, l’idée refait surface. Et des fiscalistes estiment le scénario plausible.

La Banque Royale dépasse les attentes, hausse son dividende

Il y a 20 minutes | LesAffaires.com et AFP

La première banque du pays profite notamment de la vigueur des activités de gestion de patrimoine.