Devise : du plomb dans l’aile pour le huard

Publié le 15/02/2013 à 16:11, mis à jour le 15/02/2013 à 16:45

Devise : du plomb dans l’aile pour le huard

Publié le 15/02/2013 à 16:11, mis à jour le 15/02/2013 à 16:45

Par lesaffaires.com

Le dollar canadien a perdu des plumes aujourd’hui face à la devise américaine, une conséquence d’une contreperformance des fabricants canadiens qui ont vu leurs ventes diminuer de 3,1 % en décembre, la plus forte baisse depuis 2009 selon Statistique Canada.


À 15h30, la valeur du huard s’établissait à 0,9938 dollar américain, son plus bas niveau depuis le 2 août 2012.


La devise s’est affaiblie par rapport à la plupart des grandes devises. «C’est la conséquence des ventes misérables du secteur manufacturier canadien», affirme Camilla Sutton, Stratège en devises à la Banque Scotia.


Les ventes des fabricants canadiens se sont élevés à 48 G$, soit un milliard de moins que le mois précédent. C’est pire que les prévisions les plus pessimistes émises par les analystes interrogés par l’agence financière Bloomberg.


En raison de forts vents de face, le huard pourrait ne pas retourner à la parité de si tôt. Les signes d’un ralentissement de l’économie canadienne s’accumulent. Le secteur de l’immobilier ralentit un partout au pays. Contre toute attente, l’emploi a reculé en janvier. Et la Banque du Canada a revu à la baisse ses prévisions de croissance. Dans la foulée, l'institution a dissipé tous les doutes quant à une éventuelle hausse du taux directeur.


Selon les analystes de la Banque Nationale, le dollar canadien est surévalué de 10 % par rapport à sa contrepartie américaine. Rien de moins.


 

Sur le même sujet

L'emploi fait reculer le dollar canadien Ă  un creux de cinq ans

05/12/2014

Déjà affaibli par la baisse des prix des matières premières, le huard perd des plumes après les données sur l'emploi

L'inflation fait rebondir le huard

La remontée de l'inflation en octobre relance le débat sur une éventuelle hausse des taux au pays.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue Ă  la roulette russe

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...