Un administrateur envisage de racheter les vĂȘtements de surf Billabong

Publié le 19/11/2012 à 15:53

Un administrateur envisage de racheter les vĂȘtements de surf Billabong

Publié le 19/11/2012 à 15:53

Par AFP

Un administrateur de la marque de vêtements de surf Billabong, le directeur pour la région Amérique Paul Naude, envisage de racheter le groupe, d'après un communiqué du groupe publié lundi.


Billabong International "a reçu une notification de la part de Paul Naude lui indiquant qu'il se mettait temporairement en retrait de ses fonctions d'administrateur et président des Amériques afin d'étudier la possibilité de mettre en avant un rachat par endettement de l'entreprise", indique le communiqué.


"M. Naude a prévenu (la direction) qu'il entendait ouvrir des discussions" avec des banquiers ou des investisseurs pour étudier le montage financier potentiel d'une telle opération, à la fois par endettement et par échange d'actions, ajoute le communiqué.


La décision de M. Naude "n'a pas été sollicitée par le conseil d'administration de Billabong" et M. Naude agit de façon "indépendante", précise le communiqué.


Le conseil d'administration de Billabong a donné son accord à M. Naude pour étudier cette opération mais à condition qu'il respecte "certains protocoles, de façon à s'assurer que les intérêts de l'entreprise et des actionnaires sont protégés", a conclu le communiqué.


La crise européenne, la difficile relance économique aux Etats-Unis et la cherté du dollar australien ont plombé Billabong, qui a essuyé une perte nette de 275,6 millions AUD sur l'exercice 2011/2012 clos en juin, contre un bénéfice de 119,1 millions l'année précédente.


En octobre, le fonds d'investissement américain TPG International LLC avait retiré une offre de reprise de 694,5 millions de dollars australiens (551 millions d'euros) sur le groupe, provoquant un plongeon de l'action de Billabong.


Un autre fonds, Bain Capital, qui a fait la fortune du candidat républicain malheureux à la présidentielle américaine Mitt Romney, avait déjà jeté l'éponge le mois précédent.

Sur le même sujet

Le luxe et le... «t»

Édition du 28 Mars 2015 | GĂ©raldine Martin

Ah le luxe! Symbole de richesse, de statut social, de rĂ©ussite, de puissance, et mĂȘme, source d'envie... À tort ou ...

L'Ă©picerie Ă  l'heure du luxe

Édition du 28 Mars 2015 | ValĂ©rie Lesage

VITRINE DU DÉTAIL. Il y a deux ans, DĂ©lecta ouvrait sur la Rive-Sud de QuĂ©bec une boucherie rĂ©inventĂ©e. Adieu les ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

À surveiller: Best Buy, BlackBerry et BRP

Il y a 34 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Best Buy, BlackBerry et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles.

10 choses Ă  savoir lundi

06:55 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Tensions au sein de la plus riche famille canadienne, grand vide dans le commerce de détail, Amazon devient plombier...

Économie: le premier trimestre sera «atroce», avertit Stephen Poloz

Le grand patron de la Banque du Canada a expliqué les effets du choc pétrolier au Financial Times.