Des nouvelles qui font jaser

Publié le 17/09/2011 à 00:00, mis à jour le 16/09/2011 à 14:39

Des nouvelles qui font jaser

Publié le 17/09/2011 à 00:00, mis à jour le 16/09/2011 à 14:39

Le ski nautique pourrait bien réapparaître sur certains lacs grâce à la motorisation électrique.

1 Bombardier choisit Saint-Bruno


L'Ontario, les États-Unis et le Mexique ont été sur la liste, mais c'est finalement à Saint-Bruno-de-Montarville que sera bâti, au coût de 7 M$, le futur Centre de design et de développement de produits de Bombardier Transport. L'immeuble ouvrira ses portes au printemps prochain. Il regroupera plus de 300 ingénieurs qui oeuvreront au développement de produits destinés au marché nord-américain, de la conception au prototypage. "Cette décision de Bombardier confirme la qualité des infrastructures et de la main-d'oeuvre de la région", commente Gilles Côté, président-directeur général de Développement économique Longueuil. Selon Bombardier Transport, être situé à Saint-Bruno-de-Montarville permet d'être "en excellente position pour conclure des partenariats en recherche et développement avec des institutions reconnues en la matière".


2 Percée pour les matériaux composites


Le Centre technologique en aérospatiale de l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA) est maintenant en mesure de faire de la recherche appliquée sur les matériaux composites, de plus en plus utilisés par les Bombardier Aéronautique et Airbus de ce monde. Pascal Désilets, directeur général du Centre, explique que les gains de productivité découlant de la recherche et développement (R-D) sur les matériaux composites peuvent être très élevés pour leurs utilisateurs. "Par exemple, il pourrait coûter 35 $ pour faire 1 000 trous sur des pièces métalliques. Mais il en coûtera 1 000 $ pour en faire 35 sur des matériaux composites." Grâce à des investissements de 12 M$, le Centre a construit un nouveau pavillon et a triplé ses espaces. Ces subventions ont également servi à acheter de nouveaux équipements en R-D. Le pavillon sera inauguré au mois d'octobre.


3 Des bateaux propulsés à l'électricité


Chassés de nombreux lacs du Québec à cause du bruit, les bateaux de ski nautique pourraient bientôt réapparaître grâce à la motorisation électrique appliquée par la firme québécoise LTS Marine. L'entreprise a en effet conçu un système de propulsion électrique par définition inaudible et sans émissions polluantes ni gaz à effet de serre.


Le moteur est fabriqué par TM4, la filiale de Boucherville d'Hydro-Québec. C'est le même moteur que celui qui a été fourni au constructeur indien Tata Motors. Selon le responsable des ventes de LTS Marine, Michel Soucy, le système de propulsion électrique pour bateaux de ski nautique est une première nord-américaine. Le bateau atteint une vitesse d'au moins 60 kilomètres à l'heure.


Les premiers bateaux à systèmes de propulsion électrique conçus par LTS Marine seront vendus en 2013. "Au Québec, des associations de propriétaires de lacs nous ont déjà manifesté beaucoup d'intérêt. Et il en est de même pour certains fabricants européens de bateaux de ski nautique", dit M. Soucy.


4 Boucherville, pionnière de la voiture électrique


Le plus important programme d'essai de voitures électriques du Canada a lieu à Boucherville. Depuis juin, treize entreprises de la municipalité sont en train de tester la voiture i-MiEV de Mitsubishi pour le compte d'Hydro-Québec, qui en assume les coûts de location. La société d'État entend évaluer le comportement de ces voitures et "mieux planifier les infrastructures de recharge". Les entreprises participantes, dont Danone, la Rôtisserie St-Hubert, le Groupe Canam, RONA et Uni-Sélect, s'engagent à rouler au moins 50 kilomètres par jour. La i-MiEV dispose d'une autonomie de 120 km et peut se recharger en six heures. Elle pourrait être vendue au grand public dès 2012.


5 Oui à l'autocueillette, non au maïs grain


Certains producteurs agricoles reçoivent jusqu'à 1 000 visiteurs par semaine, grâce à la route Fleurs et saveurs. Lancé en 2010 par le Conseil de développement bioalimentaire de l'agglomération de Longueuil (CDBAL), ce circuit met les citadins en contact avec une vingtaine de producteurs et de transformateurs agroalimentaires (www.fleursetsaveursagglo.org). "Les gens veulent savoir ce qu'ils mangent", dit Marie Simard, directrice générale du CDBAL. En milieu périurbain, poursuit-elle, l'avenir passe par l'agriculture de proximité. "C'est l'autocueillette de fraises ou la production de légumes chinois pour la communauté asiatique de Brossard. Mais ce n'est pas l'agriculture industrielle avec d'immenses tracteurs qui récoltent du maïs grain", ajoute Mme Simard.


La Montérégie en chiffres


Population régionale : 1 441 423 habitants (2010p)


QUÉBEC 7,9 millions


Âge moyen : 40,2 ans (2010 p)


QUÉBEC 40,7


Taux de chômage : 7,1 % (juillet 2011)


QUÉBEC 7,6 %


Revenu personnel par habitant : 35 164$ (2010EP)


QUÉBEC 33 623 $


PIB par habitant : 31 448 $ (2009EP)


QUÉBEC 37 795 $


Source : Institut de la statistique du Québec P Donnée provisoire EP Donnée estimée et provisoire Au Québec

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

À la une

Bitcoin: «les spéculateurs quittent le navire»

11:20 | LesAffaires.com et AFP

La cryptomonnaie dégringole ce mercredi et passe sous les 10000 $US pour la 1ère fois depuis début décembre.

Taux: 5 choses à retenir de la stratégie de la Banque du Canada

Il y a 46 minutes | lesaffaires.com

Les jeux ne sont pas encore faits comme certains le pensent pour les futures hausses de taux.

La Banque du Canada hausse son taux directeur à 1,25%

L’incertitude entourant l’avenir de l’ALÉNA brouille les perspectives économiques.