Aider la relève de deuxième génération

Publié le 12/11/2011 à 00:00, mis à jour le 07/06/2012 à 14:28

Aider la relève de deuxième génération

Publié le 12/11/2011 à 00:00, mis à jour le 07/06/2012 à 14:28

«Personne n'aime penser qu'il devra un jour laisser sa place», constate Jean-Nicolas Dupéré, conseiller au développement économique à la Corporation du commissariat industriel (CCI) de Granby et région. La preuve : un seul entrepreneur s'est inscrit au programme de formation à la relève, lancé en septembre par l'organisme pour les entreprises situées dans les MRC de Brome-Missisquoi et de Haute-Yamaska.


«Nous avons dû prendre le téléphone et être persistants et convaincants», dit M. Dupéré. Finalement, des dirigeants de 12 entreprises ont participé à la formation, soit deux de plus que l'objectif.


Comprendre la relation entre les générations


Le programme s'adresse aux entrepreneurs et à leur relève de deuxième génération. Il est composé de quatre ateliers, de septembre à la fin novembre, ainsi que de sessions de coaching individualisé.


L'aspect relationnel est particulièrement développé. «On cherche à favoriser la compréhension entre les générations et à donner des pistes pour mieux s'entendre», dit M. Dupéré.


Outre l'aspect humain, la formation aborde aussi les aspects juridiques et financiers du processus de transfert. On y définit notamment les techniques de gel successoral ainsi que les méthodes d'évaluation de la valeur de l'entreprise. On précise les services offerts par les institutions financières, ainsi que les subventions et programmes gouvernementaux existants.


D'une durée totale de 15 heures, ce programme comprend trois rencontres de coaching en entreprise, qui permettent d'accompagner les cédants et les repreneurs dans leurs démarches. Et à la fin de la formation, tous les participants reçoivent un plan d'action personnalisé.


Les étapes à franchir


«Nous voulons que les propriétaires d'entreprise aient une bonne idée des étapes à franchir afin de réussir leur transfert et que les aspirants propriétaires puissent voir s'ils ont le goût et les capacités d'aller plus loin», résume M. Dupéré.


Le programme aura formé sa toute première cohorte à la fin du mois de novembre. La CCI de Granby et région réfléchit à l'idée de créer une autre formation, mais à l'usage d'entrepreneurs n'ayant pas déterminé leur relève. Les CLD de Brome-Missisquoi et de Haute-Yamaska sont partenaires du projet.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Les PDG sont-ils des pollueurs sociaux?

20/04/2018 | Olivier Schmouker

C'est que chaque fois qu'une entreprise nuit au bien-être d'un employé, toute la société en paye le prix.

Aucun client n'aime poireauter. Rendez l'attente utile ou agréable

BLOGUE INVITÉ. Lorsqu'une attente nous est imposée, la vie nous semble inutilement complexe.

À la une

La cryptomonnaie enfin vache à lait des financiers?

24/04/2018 | François Remy

BLOGUE. Le petit marché va progresser à pas de géants, à en croire les prévisions de ces grandes institutions.

Une entreprise cotée en Bourse qui fait le bien, ça se peut?

24/04/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Danone Canada est certifiée B Corp. Danone prouvera-t-elle que la Bourse n'est pas un obstacle au bien commun?

Il faut démocratiser l'entrepreneuriat

24/04/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Il faut parler d'entrepreneuriat non seulement à la télé, mais sur un maximum de plateformes.