Souffle vert sur des quartiers délabrés

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Souffle vert sur des quartiers délabrés

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Par Pierre Théroux

Illustration : Pointe-aux-Lièvres

Les secteurs D'Estimauville et de Pointe-aux-Lièvres, depuis longtemps délabrés et laissés pour compte, seront transformés en quartiers verts. La Ville de Québec prévoit y aménager deux éco-quartiers où seront construites quelque 2 700 unités d'habitation.


" C'est un important projet de revitalisation qui se fera sous le signe du développement durable ", dit Jean-Yves Tellier, directeur du service de développement économique de la ville de Québec.


Les nouvelles habitations seront construites en bois ou en matériaux contenant des fibres recyclées. L'utilisation de nouvelles technologies, comme la géothermie pour chauffer et climatiser les bâtiments, et des énergies renouvelables comme l'énergie solaire, sera privilégiée dans un souci d'efficacité énergétique.


Les eaux de pluie seront récupérées pour servir, entre autres, à entretenir les espaces verts et à nettoyer les rues. Les fils électriques seront enfouis et on prévoit l'aménagement de toits verts. Un plan de gestion des matières résiduelles (déchets, recyclage et compostage) sera mis en place pour diminuer la circulation des camions de ramassage dans les rues du quartier.


D'autre part, ces quartiers écologiques seront aménagés de façon à diminuer l'usage de véhicules : établissement d'un nombre maximal de cases de stationnement, aménagement d'espaces de stationnement réservés au covoiturage et aux vélos, réseautage des sentiers piétonniers et cyclables.


Revitalisation de secteurs


" Les résidents pourront se rendre au travail ou faire leurs courses en utilisant le moins possible leur voiture ", indique M. Tellier.


Le secteur D'Estimauville offrira quelque 1 500 habitations qui auront un accès direct au fleuve Saint-Laurent. Son développement vise à redonner vie à ce secteur abandonné, tout en retissant le lien entre les quartiers de Maizerets (Limoilou) et du Vieux-Moulin (Beauport).


Situé en bordure de la rivière Saint-Charles et au nord du quartier Saint-Roch, le secteur de la Pointe-aux-Lièvres offrira 1 200 unités d'habitation. La Ville y a réalisé des travaux de décontamination au cours des dernières années.


La Pointe-aux-Lièvres a déjà abrité l'ancien incinérateur de Québec et plusieurs usines qui ont quitté le secteur depuis longtemps.


Un troisième projet d'écoquartier, la Cité Verte, est mené par la société SSQ Groupe financier dans le quartier Saint-Sacrement.


Construit sur un des derniers grands terrains de la Ville de Québec, ce projet de développement immobilier de 300 millions de dollars comprend plus de 800 unités d'habitation, ainsi que des espaces de bureaux et commerciaux verts.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Le sociofinancement part à la conquête des régions

04/10/2017 | Matthieu Charest

En quête de rayonnement, la plateforme de financement participatif Ulule s’apprête à traverser le Québec.

Vendeur patient et acheteur combatif

Mis à jour le 14/02/2011

Dès son arrivée dans l'entreprise familiale, Groupe Autocar Jeannois, au début des années ...

OPINION Nouvelle patronne, nouveau produit
Mis à jour le 14/02/2011
Un parcours tracé depuis le jeune âge
Mis à jour le 14/02/2011
La roue tourne chez Dumoulin Bicyclettes
Mis à jour le 14/02/2011

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.