Portrait-robot des contribuables québécois en un graphique

Publié le 19/03/2015 à 09:53

Portrait-robot des contribuables québécois en un graphique

Publié le 19/03/2015 à 09:53

Par Antoine Letellier

En ce jour du dépôt du rapport Godbout sur la fiscalité québécoise, Les Affaires vous propose un survol des revenus et charges fiscales des 6,4 millions de contribuables québécois. Voici quelques-uns des éléments les plus frappants:


37% des contribuables sont non-imposables et ne paient aucun impôt sur le revenu. C’est donc un peu plus de 4 millions de particuliers qui paient de l’impôt au Québec, soit environ la moitié de la population. Fait surprenant, ce sont les provinces riches comme l’Alberta (38%), la Saskatchewan (41%) et la Colombie-Britannique (44%) qui libèrent le plus leurs particuliers à faible revenu de l’impôt.


25% des contribuables gagnent 50 000$ et plus et assument 77% du fardeau fiscal. Cela représente un peu plus de 1,5 million de particuliers et moins de 20% de la population du Québec.


9 sur 10. Le Québec se classe au 9e rang des provinces canadiennes en ce qui a trait au revenu disponible par habitant derrière l’Île-du-Prince-Édouard, mais il occupe le 7e rang en ce qui concerne le revenu brut par habitant. Cela s’explique en partie par des ponctions fiscales et une offre de services publics plus élevées au Québec.


49,7% est le taux d’imposition marginal maximal combiné (fédéral-provincial) que paient les contribuables québécois à haut revenu (130 000$ et plus). Seule la Nouvelle-Écosse a un taux marginal à peine plus élevé (50%), mais il est atteint à un seuil supérieur (150 000$).


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

À la une

Pourquoi j'investis dans une campagne de financement participatif

Il y a 16 minutes | Diane Bérard

BLOGUE. Voici l'histoire d'une des 4 campagnes québécoises de financement participatif en capital, Hardbacon.

Rogers épate, mais son action avait déjà prévu le coup

Il y a 14 minutes | Dominique Beauchamp

L'action de Rogers avait devancé les bons résultats, Ce sont les perspectives inchangées qui surprennent.

À surveiller: Alphabet, Intertape Polymer et Alcoa

Que faire avec les titres d'Alphabet, Intertape Polymer et Alcoa?