Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce jeudi

Publié le 17/05/2018 à 06:54

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce jeudi

Publié le 17/05/2018 à 06:54

Les indices pointent vers une ouverture au point mort, jeudi. Les technos sont particulièrement affectées, les résultats décevants de Cisco pesant sur l'indice Nasdaq.


Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, est au point mort, recule de 18 points à 24 722 points. Celui de l'indice élargi S&P 500 perd 4,25 point à 2718,75 points, et celui du Nasdaq, à dominante technologique, baisse de 25,50 points à 6911,75 points. 


Les valeurs ont remonté mercredi à la Bourse de New York à la faveur de bonnes données sur la production industrielle, qui a progressé un peu plus fortement que prévu en avril dans le pays, et de la montée des cours du pétrole, à son plus haut niveau depuis 2014.


Contexte


«Les marchés poursuivent leur hausse malgré des vents contraires», a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Les doutes croissants concernant le sommet États-Unis-Corée du Nord le mois prochain» ou "le maintien des rendements américains sur des points hauts avec notamment un taux à 10 ans au-dessus des 3%" constituent néanmoins une menace pour les marchés tout comme «l'hypothèse de la formation d'un gouvernement antisystème en Italie» même s'il elle n'affecte pour l'instant que la Bourse de Milan, a-t-il complété.


Le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême droite) semblaient mercredi soir proches d'un accord de gouvernement, dont les premières pistes résolument eurosceptiques ont suscité une vague d'inquiétude. Les deux partis ont annoncé avoir rédigé un accord en 22 points et 40 pages: il a été soumis aux deux chefs de file Luigi Di Maio et Matteo Salvini, qui doivent se revoir dans la soirée pour les derniers arbitrages.


Mais «jusqu'à présent, les indices font preuve d'une grande complaisance. Reste à savoir combien de temps les marchés pourront résister», a ajouté M. Dembik.


Selon les experts de Mirabaud Securities Genève, «les marchés devraient continuer à bénéficier de la baisse de l'euro qui semble se diriger tout droit vers les 1,15 face au dollar.»


À l'étranger


Les Bourses chinoises ont terminé leur séance de jeudi à la baisse, sur fond d'inquiétudes géopolitiques.


Les États-Unis et la Chine reprennent jeudi leurs délicates négociations commerciales sous la menace de la possible entrée en vigueur dans moins d'une semaine de sanctions américaines qui relanceraient le spectre d'une guerre commerciale.


Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin dirigera jeudi et vendredi des discussions avec une délégation chinoise emmenée par le vice-Premier ministre Liu He.


Liu He, un proche du président Xi Jinping chargé de piloter la politique économique du géant asiatique, avait déjà mené une première session de pourparlers à Pékin avec une délégation américaine conduite par Steven Mnuchin, sans avancées majeures.


L'autre sujet d'inquiétude pour les investisseurs a été la menace par Pyongyang d'annuler le sommet avec Donald Trump.


Donald Trump a réagi mercredi avec une grande prudence aux menaces de la Corée du Nord d'annuler son sommet à venir avec Kim Jong Un.


Après des mois de rapprochement et de détente diplomatique, Pyongyang a opéré mercredi un spectaculaire retour à sa rhétorique traditionnelle, évoquant la possibilité de remettre en cause le face-à-face historique prévu mi-juin à Singapour.


Jeudi, l'Autorité monétaire de Hong Kong (HKMA, Hong Kong Monetary Authority), qui sert de banque centrale au territoire, a investi 1,8 milliard $ pour soutenir le dollar local qui a chuté à la la limite inférieure de la bande de fluctuation face au dollar américain (7,75 à 7,85 HKD pour un dollar US) dans laquelle elle est autorisée à évoluer.


À l'agenda


Du côté des indicateurs, l'agenda est essentiellement américain, avec l'activité industrielle en mai, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et l'indicateur composite de l'activité économique (Conference Board) en avril.


Chez nous, Statistique Canada dévoile son enquête mensuelle sur les industries manufacturières.


Titres en actions


Parmi les titres en action ce matin, on attend les résultats de Walmart, les analystes pariant sur un regain de ses activités en ligne. Suivez les autres titres qui font bouger les investisseurs ce matin en cliquant ici.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

20/09/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

19/09/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les dernières nouvelles justifient l'attentisme ambiant.»

OPINION Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi
Mis à jour le 15/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mardi
Mis à jour le 14/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce lundi
Mis à jour le 13/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: