Poursuite aux saveurs de complot chez AEterna

Publié le 03/08/2017 à 16:36

Poursuite aux saveurs de complot chez AEterna

Publié le 03/08/2017 à 16:36

Par Yannick Clérouin

Nouveau rebondissement au sein de l’ancienne biotech vedette du Québec, AEterna(AEZS, 2,31$US), dans un scénario au parfum de complot mettant en vedette un actionnaire activiste québécois et l’ancien PDG de l’entreprise, David Dodd.


L’entreprise dont le siège social a été déménagé de Québec à Charleston, en Caroline du Sud, a annoncé jeudi avoir déposé une plainte à la Cour supérieure de justice de l’Ontario contre l’ancien président et chef de direction de l’entreprise, David Dodd, et l’ex-secrétaire et avocat général Philip Theodore, allégant que les ex-dirigeants ont manqué à leur devoir fiduciaire et qu'ils ont dévoilé sans autorisation des informations confidentielles et stratégiques de l’entreprise.


Dans une requête de 15 pages, le conseil d’administration dit avoir découvert ce qu’il croit être une «conspiration» entre MM. Dodd et Theodore, qui est toujours à l’emploi chez AEterna, dans le but de prendre le contrôle de l’entreprise et ainsi mettre la main sur les droits américains de son principal actif, le traitement Macrilen.


Le conseil d’AEterna soutient que pour parvenir à leurs fins, ces derniers ont joint leurs forces à Graeme Roustan, qui a récemment multiplié les demandes pour obtenir un siège au conseil d’administration.


Ces agissements, poursuit l’entreprise, ont été découverts dans le cadre de l’enquête entourant le départ de M. Dodd en juillet.


La présidente du conseil d’administration d’Aeterna, Carolyn Egbert, demande à la Cour d’empêcher MM. Dodd et Theodore d’utiliser ou de communiquer toute information confidentielle de la société, et de prévenir la possibilité qu’ils obtiennent le contrôle de l’entreprise grâce à une bataille de procurations.


«Nous refusons de permettre à MM. Dodd et Theodore de perturber les efforts de l’entreprise visant à commercialiser le Macrilen et de maximiser la valeur pour nos actionnaires», dit Mme Egbert par voie de communiqué.


Graeme Roustan, nouvel actionnaire activiste du Québec?


L’homme d’affaires d’origine sherbrookoise fait de nouveau des vagues. Après avoir ciblé la direction de Bauer (Performance Sports Group) de 2008 à 2012, il s’attaque à l’ancienne coqueluche de la période de gloire des biotechs québécoises au début des années 2000.


M. Roustan a pris une participation importante dans le titre et affirme être aujourd’hui un des principaux actionnaires.


Dans une entrevue à La Presse, il a récemment mentionné qu'il est «à la recherche d’occasions dans tous les secteurs d’activité».


«Je vois dans AEterna une occasion d’augmenter la valeur pour les actionnaires», a dit l’homme d’affaires au quotidien.


Le titre d’Aeterna, qui a plus que doublé récemment en une seule séance après des développements positifs auprès des autorités américaines de la santé, a gagné 12% jeudi. Il est néanmoins en baisse de 57% à ce jour en 2017.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Divorce des Bezos: que se passera-t-il avec Amazon?

10/01/2019 | AFP

La fortune de Jeff Bezos est constituée, essentiellement, des titres de la société qu’il a créée et qu’il dirige encore.

Un actionnaire de DavidsTea vend plusieurs de ses actions

TDM Asset Management a précisé s’être récemment départi de 579 902 actions.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.