Pas de hausse de taux attendue après cette réunion de la Fed

Publié le 07/11/2018 à 15:47

Pas de hausse de taux attendue après cette réunion de la Fed

Publié le 07/11/2018 à 15:47

Par AFP

La Banque centrale américaine (Fed) a débuté mercredi une réunion de politique monétaire au lendemain des élections de mi-mandat aux États-Unis, dont le résultat en demi-teinte ne devrait pas peser sur l’intention de la Banque centrale d’observer de toute façon un statu quo sur les taux d’intérêt.


Un communiqué sera publié jeudi à 14H00 à l’issue de cette réunion ordinaire de deux jours qui ne comprend ni conférence de presse du président Jerome Powell ni nouvelles prévisions économiques.


Les acteurs financiers sont quasiment unanimes, d’après les produits à terme, pour affirmer que la Fed laissera les taux inchangés dans la fourchette de 2 % à 2,25 % alors qu’elle les a déjà augmentés trois fois cette année d’un quart de point de pourcentage.


Ils s’attendent en revanche à ce qu’elle les relève en décembre alors que l’inflation, pourtant juste au niveau de la cible de 2 % de la Fed pour l’instant, commence à pointer son nez.


Un chiffre a frappé les esprits la semaine dernière, lorsque le département du Travail a annoncé que la rémunération moyenne des Américains avait grimpé de 3,1 % sur un an octobre, du jamais vu depuis presque dix ans.


La logique économique prescrit que les hausses de salaire préfigurent celle des prix.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Les prix à la production aux États-Unis tombent dans le rouge

10:16 | AFP

Ils ont chuté de 0,2 %, tombant dans le rouge pour la première fois depuis plus d’un an.

Non, la Chine ne sera pas numéro un

11/01/2019 | François Normand

BALADO - Et si on exagérerait encore? On a craint l’ex-URSS, le Japon, et, maintenant, c’est la Chine.

À la une

Un nouveau quartier naîtra aux abords du Pont Jacques-Cartier

Laissé à l'abandon depuis des décennies, le développement de ce quadrilatère améliorera l'image du secteur.

Les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit

Mis à jour à 16:26 | AFP

À deux mois et demi de la date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'incertitude persiste.

Legault courtisera de nouveaux investisseurs étrangers en France

En une année, le Québec transige davantage avec l’État américain du Texas qu’avec la France tout entière.