Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington

Publié le 09/08/2018 à 15:35, mis à jour le 09/08/2018 à 15:58

Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington

Publié le 09/08/2018 à 15:35, mis à jour le 09/08/2018 à 15:58

Par AFP

Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse jeudi, rattrapés une nouvelle fois par la crainte des conséquences des tensions entre Pékin et Washington sur la demande chinoise de brut.


À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé en repli de 21 cents sur l’Intercontinental Exchange (ICE) pour terminer à 72,07 dollars.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de septembre a cédé 13 cents pour clôturer à 66,81 dollars, son plus bas niveau en sept semaines.


Le marché du pétrole « subit encore le contrecoup du rapport hebdomadaire (sur les niveaux de produits pétroliers aux États-Unis) », selon Robert Yawger de Mizuho. 


En cause notamment, une baisse hebdomadaire moins marquée que prévu des réserves américaines de brut et une hausse des stocks d’essence en pleine saison des grands déplacements en voiture, signes d’une demande à la peine.


Parallèlement, « il est de plus en plus évoqué la possibilité que la Chine décide d’imposer des droits de douane supplémentaires sur le pétrole brut américain », a souligné M. Yawger. 


La Chine a annoncé mercredi qu’elle imposerait à compter du 23 août des droits de douane de 25 % visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, rendant coup pour coup à l’administration américaine qui avait fait une annonce similaire la veille. 


Pékin a notamment visé l’essence et les produits raffinés aux États-Unis, mais s’est pour l’instant gardé de toucher directement au brut.


Les importations de pétrole du pays ont légèrement augmenté en juillet après deux mois de baisse, mais restent près de leur plus bas niveau de l’année. 


En l’absence de nouvelles informations d’ampleur, les cours du pétrole sont toutefois restés dans une fourchette limitée jeudi. 


« Les investisseurs ont tenté de pousser les prix vers le haut, mais n’y sont pas parvenus après la forte baisse enregistrée mercredi », a estimé M. Yawger.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Titres en action: Metro, Hydropothecary, Air France-KLM...

Mis à jour à 08:37 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.

Bourse: Wall Street et Toronto s'affranchissent des incertitudes

Mis à jour le 14/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Wall Street et Toronto s'affranchissent des incertitudes liées à la crise de la devise turque.

OPINION Titres en action: Canopy, Scotia, DavidsTea, CAE...
Mis à jour le 14/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Intertape, AutoCanada, Netflix, Harley-Davidson, Sony, Bayer...
Mis à jour le 13/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: les marchés au rouge, affectés par la crise turque
Mis à jour le 13/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Constellation Brands investit 5G$ dans Canopy Growth

Mis à jour il y a 43 minutes | AFP

L'annonce fait bondir le titre du producteur de cannabis de plus 30% à la Bourse de Toronto en début de séance.

Cette fintech éclipse les géants bancaires

Il y a 50 minutes | LesAffaires.com et AFP

Wirecard pèse désormais plus que Deutsche Bank et pourrait remplacer Commerzbank au sein de l'indice vedette allemand.

À surveiller: Stella-Jones, Cascades et Home Capital

Que faire avec les titres de Stella-Jones, Cascades et Home Capital? Voici quelques recommandations d’analystes.