Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington

Publié le 09/08/2018 à 15:35, mis à jour le 09/08/2018 à 15:58

Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington

Publié le 09/08/2018 à 15:35, mis à jour le 09/08/2018 à 15:58

Par AFP

Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse jeudi, rattrapés une nouvelle fois par la crainte des conséquences des tensions entre Pékin et Washington sur la demande chinoise de brut.


À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé en repli de 21 cents sur l’Intercontinental Exchange (ICE) pour terminer à 72,07 dollars.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de septembre a cédé 13 cents pour clôturer à 66,81 dollars, son plus bas niveau en sept semaines.


Le marché du pétrole « subit encore le contrecoup du rapport hebdomadaire (sur les niveaux de produits pétroliers aux États-Unis) », selon Robert Yawger de Mizuho. 


En cause notamment, une baisse hebdomadaire moins marquée que prévu des réserves américaines de brut et une hausse des stocks d’essence en pleine saison des grands déplacements en voiture, signes d’une demande à la peine.


Parallèlement, « il est de plus en plus évoqué la possibilité que la Chine décide d’imposer des droits de douane supplémentaires sur le pétrole brut américain », a souligné M. Yawger. 


La Chine a annoncé mercredi qu’elle imposerait à compter du 23 août des droits de douane de 25 % visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, rendant coup pour coup à l’administration américaine qui avait fait une annonce similaire la veille. 


Pékin a notamment visé l’essence et les produits raffinés aux États-Unis, mais s’est pour l’instant gardé de toucher directement au brut.


Les importations de pétrole du pays ont légèrement augmenté en juillet après deux mois de baisse, mais restent près de leur plus bas niveau de l’année. 


En l’absence de nouvelles informations d’ampleur, les cours du pétrole sont toutefois restés dans une fourchette limitée jeudi. 


« Les investisseurs ont tenté de pousser les prix vers le haut, mais n’y sont pas parvenus après la forte baisse enregistrée mercredi », a estimé M. Yawger.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Les pros sont encore plus prudents

Découvrez comment les gestionnaires avaient échafaudé leur portefeuille à l'arrivée de l'automne.

«Dieselgate»: Opel rattrapé à son tour par la justice

15/10/2018 | AFP

Le constructeur automobile est accusé d’avoir «mis en circulation des voitures avec un logiciel illégalement manipulé».

À la une

Vidéotron: recommandation d'achat malgré la démission de sa présidente

Les marchés réagissent positivement à la démission de la présidente de Vidéotron. Québecor grimpe.

Manon Brouillette quitte la présidence de Vidéotron

Mis à jour à 09:25 | Denis Lalonde

La présidente et chef de la direction de Vidéotron, Manon Brouillette, quittera son poste le 31 décembre.

Éliminer la moitié des autos?

BLOGUE. Une solution qui nous rendrait plus riches, mais a-t-elle la moindre chance de s'appliquer?