La Presse change de look

Publié le 25/10/2011 à 02:29

La Presse change de look

Publié le 25/10/2011 à 02:29

Après plusieurs messages cryptiques échappés sur les médias sociaux en cours de journée lundi par des employés, La Presse a finalement dévoilé mardi une série de refontes de nature principalement cosmétiques.


Outre un nouveau logo et de nouvelles maquettes (autant en papier que sur le Web), le changement le plus significatif est l'abandon de la marque « Cyberpresse », pourtant très bien implantée dans le marché du Web québécois.


Pourquoi abandonner une marque si forte? Pour la remplacer par une autre, encore plus forte, celle de « La Presse », tout simplement. Un jour ou l'autre, cette idée d'avoir un nom différent sur les plateformes numériques, idée implantée dans les années 90, devait être oubliée. C'est aujourd'hui que ça se passe.


Il fallait que ça se produise. Rappelons-nous que La Presse a un plan, déjà présenté, de faire activement migrer ses lecteurs vers le numérique, principalement vers la tablette iPad, et de réduire drastiquement le nombre de copies imprimées en circulation, jusqu'à l'élimination totale éventuelle. 


Dans le précédent état des choses, cela aurait signifié de complètement abandonner la marque « La Presse », ce qui ne faisait pas vraiment de sens.


Maintenant, il semble que le geste vise aussi à faire augmenter les tarifs publicitaires perçus, sur la base d'une « marque plus forte ». On ne peut en vouloir à La Presse de tenter le coup, mais je reste sceptique. Qui ne savait pas que Cyberpresse et La Presse ne faisaient qu'un? En fait, pour préciser, qui voyait vraiment La Presse et Cyberpresse comme des produits distincts, tout en sachant qu'ils appartenaient au même groupe?


Les tarifs publicitaires sur le Web sont certes faibles, mais c'est malheureusement le médium le problème pour l'instant, pas la marque.

Sur le même sujet

Gesca et les syndicats discutent de l'avenir des journaux régionaux

21/05/2014

Gesca et les syndicats ont discuté mardi de l'avenir des journaux régionaux.

Diffamation envers Gesca: Sun Media et Sophie Durocher condamnés

07/08/2013

La Cour supérieure a ordonné à Sun Media, Canoë et Sophie Durocher "à payer, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.