Québec dévoile ses priorités touristiques

Publié le 31/03/2012 à 00:00

Québec dévoile ses priorités touristiques

Publié le 31/03/2012 à 00:00

Hiver, fleuve, culture et nature : ce sont les atouts sur lesquels Québec misera d'ici 2020 pour mieux se positionner comme destination touristique internationale.

L'Office du tourisme de Québec (OTQ) présentera ses chantiers prioritaires et ses projets ciblés de développement le 3 avril au Centre des congrès, à l'occasion d'un colloque auquel est conviée la communauté d'affaires de la région.

«On ne veut pas que nos projets ne soient que des voeux pieux, on veut qu'ils soient partagés par les acteurs de la région», souligne le directeur général de l'OTQ, Gabriel Savard. Il espère que les commerçants participeront aux ateliers et aux conférences, au même titre que les hôteliers ou les dirigeants des événements et des attractions régionales. Daniel Gauthier, président du Massif de Charlevoix, sera un des conférenciers invités.

«Ce colloque est déterminant pour la prospérité et la croissance économique de Québec. Le tourisme à Québec est le deuxième secteur en importance, après la fonction publique. Il représente 21 000 emplois directs et 7 000 emplois indirects», précise M. Savard.

Depuis 2010, l'OTQ ne se contente plus de promouvoir Québec, il joue un rôle de leader régional pour concerter le développement touristique. Dix pour cent de la taxe sur l'hébergement sont consacrés au développement des produits touristiques, l'équivalent d'un million de dollars par an.

«La mise en marché ne peut jamais être supérieure au produit. Donc, il faut investir dans le produit», estime M. Savard. Il souligne du même souffle sa satisfaction à l'égard du budget Bachand, qui a mis en place des crédits d'impôt pour l'amélioration de l'hébergement touristique en région.

Priorités de la décennie

L'OTQ s'est appuyée sur les recommandations du Comité performance de l'industrie touristique, présidé l'an dernier par Gilbert Rozon, pour établir ses priorités d'ici la fin de la décennie. Ce comité a désigné Montréal et Québec comme portes d'entrée du tourisme international, et l'hiver et le fleuve Saint-Laurent, comme axes prioritaires de développement touristique.

«Le fleuve est très méconnu, selon les études de notoriété que nous allons dévoiler au colloque. Nous n'avons pas assez tiré profit de cet atout distinctif», remarque M. Savard, ajoutant qu'un des objectifs de l'OTQ est d'allonger la saison des croisières internationales de mai à novembre. Actuellement, cette activité, qui amène environ 100 000 touristes par an, se déroule surtout de septembre à novembre.

Au chapitre de l'hiver, Québec a deux montagnes de ski à proximité, l'Hôtel de Glace comme produit d'appel distinctif, et elle est la seule du monde à tenir des courses de canot sur un fleuve glacé. Côté culture, Québec misera notamment sur Wendake ; il est rare d'avoir un village autochtone sur le territoire d'une capitale. À cet égard, il devient prioritaire qu'une navette relie la ville au village. Toute l'accessibilité des attractions en périphérie est à construire ou à repenser.

Le premier marché cible sera les États-Unis, une clientèle fidèle mais stagnante. Des 4,5 millions de touristes qui visitent Québec chaque année, 35% viennent de l'extérieur de la province. Cette année, 13,3% viennent des États-Unis. Le magazine de voyage Conde Nast Traveller a classé l'an dernier Québec comme première ville à visiter au Canada, troisième en Amérique du Nord et sixième du monde. «Pour rester dans le peloton de tête, il faut une vision et des investissements sur des produits de qualité, croit M. Savard. Ne tenons rien pour acquis : les autres courent aussi et peut-être même plus vite.»

4,5

Millions de touristes à Québec.

1 G$

Montant annuel des dépenses touristiques.

Source : OTQ

Toute l'accessibilité des attractions en périphérie de Québec est à construire ou à repenser.

«Le tourisme à Québec est le deuxième secteur en importance, après la fonction publique. Il représente 21 000 emplois directs et 7 000 emplois indirects.» - Gabriel Savard, de l'Office du tourisme de Québec

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir mardi

Il y a 11 minutes | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Le CN vers un sommet, Loblaw vend à Metro et Jean Coutu, les robots menacent 54% des emplois en Europe...

Comment se lancer des défis réalistes?

BLOGUE. Nous avons tous des projets. Voici ce qu'il convient de faire pour les transformer en succès.

Pont Champlain: trois consortiums dans la course

Mis à jour le 21/07/2014

Le consortium sélectionné sera responsable de concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir la structure.