La ville qui vous nourrit gratuitement

Publié le 17/08/2013 à 00:00, mis à jour le 22/10/2013 à 15:24

La ville qui vous nourrit gratuitement

Publié le 17/08/2013 à 00:00, mis à jour le 22/10/2013 à 15:24

Touchées par la crise et inquiètes pour l'environnement, trois citoyennes de la ville anglaise de Todmorden décidaient en 2008 de transformer les espaces publics en potagers accessibles à tous. Elles allaient du même coup y semer les graines d'un art de vivre favorisant l'approvisionnement local et la vie communautaire. Depuis, de nouveaux commerces ont vu le jour et Todmorden attire des milliers de visiteurs venus s'inspirer du mouvement Incredible Edible, qui a fait boule de neige aux quatre coins de la planète.


Le paysage urbain surprend. Des plants de maïs sucré poussent dans de grands bacs posés devant l'entrée asphaltée du poste de police. Il y a des pommiers et un jardin de plantes médicinales sur les terrains du nouveau centre de santé. Une multitude de fines herbes poussent sur le chemin de halage le long du canal. Des potagers ont aussi essaimé dans les cours d'école. Avec ce même message inscrit sur des écriteaux, «Nourriture à partager» ou «Servez-vous, c'est gratuit», qui rappelent que tous ces potagers disséminés dans la ville sont accessibles à tous !


Ce sont les «jardins de la propagande», comme se plaisent à les nommer Estelle Brown, Mary Clear et Pam Warhurst, les cinquantenaires qui ont lancé le mouvement Incredible Edible (littéralement, les Incroyables comestibles) en 2008 dans la petite ville anglaise de Todmorden. Là, des espaces publics ont été transformés en jardins potagers pour redonner l'envie aux résidants de consommer des produits frais et locaux et d'y cultiver un nouvel art de vivre.


«Au début, on nous traitait de vieilles excentriques qui n'avaient rien de mieux à faire. La crédulité a fait place à la crédibilité», dit Pam Warhurst, activiste de cette petite ville de 15 000 habitants plantée dans les vallons du Yorkshire, à mi-chemin entre Manchester et Leeds.


À preuve : les trois femmes sont régulièrement invitées comme conférencières en Europe et ailleurs dans le monde. Todmorden accueille annuellement des milliers de visiteurs anglais - dont le prince Charles - et de l'étranger, venus s'inspirer de cette initiative d'Incredible Edible. Des touristes visitent aussi ces jardins.


«C'est très inspirant, ça donne le goût de faire des gestes semblables pour changer nos façons de faire et nos habitudes de vie», souligne Karen Rootenberg, rencontrée à Todmorden lors de son passage avec un groupe d'une vingtaine de citoyens et d'universitaires du pays de Galles.


Le mouvement amorcé à Todmorden a essaimé aux quatre coins de la planète. Jusqu'en Nouvelle-Zélande : après le tremblement de terre qui a secoué la ville de Christchurch en 2011, des dirigeants sont venus à Todmorden pour voir comment cette démarche de potagers communaux pourrait s'inscrire dans la reconstruction de la ville.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Philippe Couillard annonce des resserrements budgétaires

Le premier ministre Philippe Couillard a annoncé jeudi des resserrements budgétaires dans les ...

Poloz: des co√Ľts d'emprunt bas, m√™me apr√®s la reprise

Les Canadiens peuvent s'attendre √† profiter de co√Ľts d'emprunt relativement peu √©lev√©s ...

Revenu Québec impose une lourde sanction à un restaurateur

Le fisc impose une des plus imporantes amendes de son histoire pour un cas de fraude fiscale.