«Je retrouve de l'appétit pour les actions canadiennes» - Philippe Hynes, président et gestionnaire de portefeuille de Tonus Capital

Publié le 06/07/2013 à 00:00

«Je retrouve de l'appétit pour les actions canadiennes» - Philippe Hynes, président et gestionnaire de portefeuille de Tonus Capital

Publié le 06/07/2013 à 00:00

Quelle société est sur votre écran radar ?

PHI (Nasdaq, PHIIK, 34,12 $ US) est un spécialiste du transport par hélicoptère. Avec une capitalisation boursière de 500 millions de dollars américains, c'est une entreprise peu suivie et dont le volume moyen de négociation est faible. Elle tire les deux tiers de ses revenus de la région du golfe du Mexique, où elle transporte les employés oeuvrant sur des plateformes de forage pétrolier. L'autre tiers vient d'hélicoptères médicaux. La société détient près de 70 % des parts de marché dans le Golfe. En 2010, le marché a puni PHI à la suite de la fuite de la plateforme Deepwater Horizon, de British Petroleum. Le nombre de plateformes a reculé, mais il a rebondi et sera prochainement supérieur à ce qu'il était avant la crise. Les contrats déjà signés nous permettent d'avoir une bonne visibilité sur les activités des clients dans la région. Avant le déversement, il y avait 30 plateformes. En 2014, on en prévoit 45 et il devrait y en avoir de 55 à 60 en 2015. La société se négocie à près de 10 fois notre prévision de bénéfice pour 2013. De plus, la société se négocie à un multiple de 1,3 à 1,6 fois sa valeur comptable. Je prévois que sa valeur comptable sera de 36 $ US à la fin 2013. Avec un multiple de 1,3 fois, ça nous donne un cours d'environ 45 $.

Quel secteur favorisez-vous ?

J'aime le secteur industriel, on y trouve des sociétés méconnues. Dans certains secteurs, les grands noms peuvent lutter contre 12 concurrents. Dans le secteur industriel, on trouve des entreprises de niche qui ont un avantage concurrentiel.

Préférez-vous le marché canadien ou américain ?

Je retrouve de l'appétit pour le marché canadien. Au cours des deux dernières années, je voyais peu d'occasions au Canada. Par contre, depuis deux mois, je commence à regarnir ma liste de titres canadiens à surveiller. Les actions canadiennes ont sous-performé les actions américaines depuis deux ans. Les titres canadiens commencent à être plus attrayants en ce qui a trait aux évaluations.

CV

Philippe Hynes est président et gestionnaire de portefeuille de Tonus Capital. Dans l'industrie depuis 11 ans, M. Hynes a également travaillé chez Van Berkom et Associés et Investissements Standard Life.

À suivre dans cette section


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Uber Canada: une entreprise en croissance

11/12/2018 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Rob Khazzam est un bon exemple que l'emploi de rêve peut nous être offert quand on s'y attend le moins.

Décarbonisation de l'économie: des occasions réelles de 704 G$

11/12/2018 | François Normand

Le marché pour décarboniser l'économie mondiale s'élève à 34 000 G$CA, mais cela ne tient pas compte de la concurrence.

Immobilier: Ivanhoé Cambridge et Claridge reconduisent leur partenariat

11/12/2018 | Martin Jolicoeur

Nouvelle enveloppe de 100M$ pour des participations dans des projets immobiliers de Montréal et Québec.