Record de ventes de véhicules électriques aux États Unis

Publié le 23/11/2023 à 08:35, mis à jour le 23/11/2023 à 08:39

Record de ventes de véhicules électriques aux États Unis

Publié le 23/11/2023 à 08:35, mis à jour le 23/11/2023 à 08:39

Par La Presse Canadienne

Bien que les données montrent des progrès significatifs en matière d'électrification, les États-Unis sont à la traîne par rapport à des pays comme la Chine, l'Allemagne et la Norvège. (Photo: 123RF)

Les ventes de véhicules électriques (VE) devraient atteindre le chiffre record de 9% de l'ensemble des véhicules de tourisme aux États-Unis cette année, comparativement à 7,3% des ventes de voitures neuves en 2022, selon les chiffres publiés par Atlas Public Policy.

Ce sera la première fois que plus d'un million de VE seront vendus aux États-Unis au cours d'une année civile, atteignant probablement entre 1,3 million et 1,4 million de voitures, prédit le cabinet d'études.

Bien que les données montrent des progrès significatifs en matière d'électrification, le pays est à la traîne par rapport à des pays comme la Chine, l'Allemagne et la Norvège.

Les VE ont atteint 33% des ventes en Chine, 35% en Allemagne et 90% en Norvège pour les six premiers mois de 2023, selon les perspectives de BloombergNEF EV publiées en juin. Ces chiffres incluent à la fois les véhicules électriques à batterie et les VE hybrides rechargeables.

Des chiffres dévoilés à la fin de 2022 par la Régie de l'énergie du Canada témoignaient aussi d'une progression constante des achats de véhicules électriques au pays.

Dans ces pays, des objectifs gouvernementaux ambitieux en matière d'émissions zéro, des incitations fiscales et des subventions pour les véhicules, ainsi que des options abordables, jouent un rôle dans la décision des consommateurs d'adopter un véhicule rechargeable.

Plusieurs facteurs ont contribué à stimuler l'adoption des VE aux États-Unis cette année, mais en un mot, les prix ont baissé.

Tesla, le leader actuel du marché des VE, a baissé les prix de ses véhicules populaires à plusieurs reprises tout au long de l'année. Cela a obligé les autres constructeurs automobiles à essayer de suivre le mouvement. En outre, les constructeurs automobiles offrent désormais des incitations plus importantes sur leurs modèles électriques, et les concessionnaires proposent des remises plus importantes à mesure que l'offre de VE s'accumule chez les concessionnaires.

La loi sur la réduction de l'inflation, qui a augmenté les crédits d'impôt pour les achats de VE neufs et d'occasion remplissant les conditions requises, a également contribué à faire baisser le coût des VE pour les acheteurs, de 3750$US ou 7500$US, en fonction de certaines conditions.

Les coûts des batteries des voitures électriques diminuent également, car les matériaux essentiels qui entrent dans leur production — comme le lithium — sont moins chers, ce qui rend les véhicules de plus en plus abordables.

Cependant, même si la part de marché des VE aux États-Unis augmente régulièrement, certains acheteurs de voitures électriques se heurtent encore à des obstacles. Les premiers acheteurs de VE étaient en grande partie des personnes à haut revenu, prêtes à essayer une technologie peu familière et plus susceptibles de pouvoir recharger leur véhicule électrique à la maison. L'industrie automobile doit s'attaquer aux disparités liées à ces facteurs lorsqu'elle cible la prochaine vague d'acheteurs de VE.

Selon BloombergNEF, pour de nombreux consommateurs, le manque de fiabilité et l'inaccessibilité de l'infrastructure de recharge publique, ainsi que le coût initial élevé du passage à l'électrique, restent des obstacles. Le mois dernier, les nouveaux VE coûtaient encore en moyenne 3826$US de plus que la voiture neuve moyenne, soit 51 762$US contre 47 936$US, selon les estimations de Kelley Blue Book.

Pour résoudre certains problèmes d'infrastructure, plusieurs grands constructeurs automobiles ont adhéré à la technologie de recharge de Tesla. Tesla utilise depuis longtemps la norme de recharge nord-américaine pour ses prises de VE et dispose également du réseau de recharge public le plus puissant.

Le reste de l'industrie a largement utilisé un réseau appelé CCS (Combined Charging System). L'intégration de la technologie de Tesla donnera aux conducteurs de VE qui ne sont pas de la marque Tesla plus de possibilités de se recharger ailleurs et atténuera les problèmes de charge. Mais ces changements ne commenceront pas à se faire sentir avant l'année prochaine et 2025.

L'industrie est également confrontée à la crainte d'un ralentissement du marché des VE. Certains constructeurs automobiles, dont Ford et General Motors, revoient à la baisse leurs objectifs en matière d'électrification.

Mais en même temps, de nombreuses entreprises automobiles étrangères renforcent leurs projets. Les consommateurs peuvent s'attendre à ce que des constructeurs chinois de VE, tels que BYD, se frayent un chemin vers le marché américain dans les années à venir.

Plusieurs États américains ont fixé des dates butoirs pour la vente de véhicules majoritairement non polluants. La Californie et l'État de Washington ont imposé que 100% des nouveaux véhicules vendus dans l'État soient à zéro émission d'ici à 2035, tandis que le New Jersey interdira la vente de nouveaux véhicules à essence d'ici à cette même année.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour il y a 48 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse est en attente avant la publication d’un indicateur majeur d’inflation jeudi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Mis à jour il y a 47 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: BMO, Apple et Banque Scotia

Que faire avec les titres de BMO, Apple et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.