Des matières de plastique de plus en plus gênantes

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Juin 2019

Des matières de plastique de plus en plus gênantes

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Juin 2019

Par Claudine Hébert
Des couvercles de boissons en fontaine.

(Photo: 123RF)

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Les géants de l'alimentation, des cosmétiques et autres entreprises du secteur de l'emballage sont appelés à revoir l'usage qu'ils font du plastique. Quelques chiffres, issus des rapports de la Fondation Ellen MacArthur, nous démontrent pourquoi il y a urgence.

95 %

Plus de 95 % de la valeur des matériaux d'emballage de plastique est perdue chaque année, ce qui représente de 80 à 120 milliards de dollars américains de pertes.

150 Mt

Selon la Fondation, on trouve actuellement plus de 150 millions de tonnes de plastique dans les océans. Chaque année, ce sont plus de 8 Mt de plastique qui s'ajoutent. Dans un rapport présenté au Forum économique mondial de Davos en 2014, l'organisme indique que le ratio tonnes de plastique/tonnes de poissons était déjà de 1 pour 5. Il sera de 1 pour 3 en 2025 et de plus de 1 pour 1 en 2050.

320 Mt

La production de plastique dépasse les 320 millions de tonnes par année. Elle était de 15 millions de tonnes, il y a 50 ans. Cette production devrait doubler d'ici les 20 prochaines années, en grande partie en raison des emballages. Ces derniers représentent plus de 26 % du volume total des plastiques utilisés, soit la plus importante des applications de cette matière.

14 %

Le lancement du premier logo universel de recyclage remonte à 1970. Pourtant, seulement 14 % des emballages de plastique de la planète sont collectés pour être recyclés. De ce volume, il ne reste que 5 % après les pertes occasionnées lors du tri et du retraitement, soutient la Fondation Ellen MacArthur. Ce taux de récupération est bien en deçà des taux de recyclage mondiaux du papier (58 %), du fer (70 %) ou de l'acier (90 %).

270 G$

Le marché global de l'emballage de plastique représentera 269,6 G$ US d'ici 2025, selon Grand View Research. Il était de 198 G$ US en 2017. Cette augmentation est largement attribuée à l'utilisation croissante des emballages en plastique dans de nombreuses applications, notamment les aliments et boissons, les soins personnels, les soins domestiques, les produits électroniques et la construction.

53 %

Plus d'un Canadien sur deux privilégie un produit dont la marque fait des efforts écoresponsables. Plus d'un consommateur sur 3 (36 %) va même jusqu'à bouder les produits dont les emballages ne sont pas recyclables. Par contre, seulement 5 % des Canadiens estiment que c'est de leur responsabilité de trouver des solutions. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par Ipsos auprès de 19 519 personnes dans 27 pays, dont le Canada, en février et mars dernier.


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: l'herbe est-elle vraiment plus verte en banlieue?

Édition du 11 Mars 2020 | Les Affaires

En manchette dans ce numéro, l'herbe est-elle vraiment plus verte en banlieue pour les entrepreneurs?

Budget: changements climatiques, la CAQ allonge les milliards

BUDGET 2020. Québec met de côté 6,7G$ dans l’espoir de voir la province atteindre ses objectifs de réduction des GES.

À la une

Bourse: Wall Street dans des montagnes russes, termine en baisse

Mis à jour il y a 6 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Les marchés ne sont pas tellement rationnels.»

Titres en action: EasyJet, Cineworld, Airbus...

Mis à jour à 08:43 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Abonnez-vous à vos médias locaux, exhorte la libérale Isabelle Melançon

La députée invite tous les Québécois à prendre conscience de l’hécatombe dans la presse régionale, notamment.