Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 24/03/2020 à 08:07

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 24/03/2020 à 08:07

Un homme habillé de vêtements protecteurs ramasse des déchets en Écosse

Les marchés reprenaient quelques couleurs après des nouvelles un peu meilleures sur le front sanitaire. (Photo: Getty Images)

Après être restés de marbre lundi devant les annonces spectaculaires de la Réserve fédérale américaine (Fed), les marchés reprenaient quelques couleurs ce mardi à la faveur de nouvelles un peu meilleures sur le front sanitaire.

Le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, était attendu en hausse de 894 points, ou de 4,83% à 19 391 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grimpait de 293 points, ou de 4,20% à 7278 points. L'indice composé S&P 500 devrait monter de 110 points, ou de 4,98% à 2331 points.

Contexte

Après être restés de marbre lundi devant les annonces spectaculaires de la Réserve fédérale américaine (Fed), les marchés reprenaient quelques couleurs ce mardi à la faveur de nouvelles un peu meilleures sur le front sanitaire.

La Fed a annoncé lundi une nouvelle salve de mesures — dont l’achat illimité d’obligations ainsi que divers mécanismes d’aide directe aux entreprises, y compris les PME — pour préserver la première économie du monde des graves conséquences de la pandémie de la COVID-19. 

« Le chèque en blanc de la Fed, inefficace pour rassurer les marchés hier, pourrait toutefois produire son petit effet lorsque le Congrès américain aura trouvé un accord sur le plan de soutien à l’économie », estime dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les élus démocrates et républicains du Congrès ont de nouveau échoué lundi à s’entendre sur un plan de soutien massif à l’économie américaine, et les discussions se poursuivaient en coulisses pour tenter de parvenir à un vote au Sénat mardi.

Après s’être manifesté en Asie, où les Bourses chinoises ont clôturé sur des hausses allant de plus de 2 % à plus de 4 %, l’apaisement gagnait également l’Europe, dont les principales places boursières, mal en point la veille, ont toutes rebondi à l’ouverture.

Paris a démarré en hausse de 4,43 %, Londres de 3,95 % tandis que Francfort a bondi de 5,7 %. Milan et Madrid progressaient pour leur part de respectivement 3,25 % et 3,51 % dans les premiers échanges.

Tokyo, qui avait déjà fait exception lundi grâce à l’affaiblissement du yen, terminant en nette hausse, a encore accru ses gains mardi pour décoller de plus de 7 %.

À l’étranger

Les efforts de coordination internationale, qui montent en puissance, devraient également finir par porter leurs fruits.

Les 27 ministres des Finances de l’UE ont brisé un tabou lundi et pris une décision historique en renonçant aux règles de discipline budgétaire, mais ils doivent encore s’entendre sur des mesures plus fortes.

Alors que plus de 1,7 milliard d’habitants sont confinés et que le bilan de la pandémie dépasse 16 000 morts, le FMI a prévenu que la récession mondiale pourrait être pire cette année que pendant la crise financière de 2008.

Cependant, « les signes d’amélioration à Wuhan ou en Italie pourraient aider les marchés à se projeter » même si « de nombreux pays sont encore loin du pic épidémique », poursuit M. Le Liboux.

La ville chinoise de Wuhan (centre), berceau de l’épidémie du coronavirus, va en effet lever le 8 avril ses restrictions aux déplacements après plus de deux mois de confinement.

L’Italie a de son côté enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs, alimentant l’espoir prudent d’un ralentissement de la pandémie même si la péninsule a passé la barre des 6 000 morts.

Ailleurs dans le monde, les mesures de confinement se renforçaient, en particulier au Royaume-Uni, qui a décrété lundi un confinement de la population pour au moins trois semaines.

Les cours du pétrole ont bien démarré mardi en Asie, dans la foulée de leurs gains de la veille après les annonces de la Fed. Vers 08H10 le baril de brut américain WTI gagnait 4,54 % à 24,41 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord prenait 4,11 % à 28,14 dollars.

À l'agenda

Le détaillant de vêtement Nike doit dévoiler ses résultats à la fermeture des marchés.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

La Bourse de New York fait volte-face sur le retrait de 3 entreprises chinoises

06/01/2021 | AFP

Après plusieurs tergiversations, Wall Street change encore d'idée sur l'exclusion de cotes technologiques chinoises.

Bourse: Wall Street hésite à la fin d'une semaine en petite baisse

Mis à jour le 11/12/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. L'absence de progrès dans les négociations d'un plan de soutien à l'économie a pesé sur les indices.

À la une

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.

Le Conseil du patronat veut «éliminer les interventions de la santé publique»

Il demande plus de pouvoirs pour les employeurs dans un régime de santé et sécurité au travail jugé trop généreux.