Facebook met fin au financement de son partenariat avec des médias américains

Publié le 28/07/2022 à 18:13

Facebook met fin au financement de son partenariat avec des médias américains

Publié le 28/07/2022 à 18:13

Par La Presse Canadienne

Mercredi, Meta Platforms a affiché la première baisse de revenus de son histoire. (Photo: La Presse Canadienne)

Meta Platforms a annoncé qu’elle ne paierait plus les médias américains pour que leurs contenus apparaissent dans l’onglet Actualités de Facebook, parce qu’elle réaffecte ses ressources face au ralentissement économique et à l’évolution du comportement des utilisateurs.

La société de réseaux sociaux a expliqué jeudi que la plupart des gens «ne [venaient] pas sur Facebook pour les nouvelles, et en tant qu’entreprise, il n’est pas logique de trop investir dans des domaines qui ne correspondent pas aux préférences des utilisateurs».

Meta, alors appelé Facebook, a lancé les partenariats en 2019. La section «News Tab» de l’application mobile Facebook n’affiche aux États-Unis que les titres — et rien d’autre — du Wall Street Journal, du Washington Post, de BuzzFeed News, de Business Insider, de NBC, du USA Today et du Los Angeles Times, notamment. La société n’a pas précisé combien d’argent elle versait aux organes de presse, mais des rapports évaluaient ce montant à des millions de dollars pour de grands médias tels que le Wall Street Journal.

L’agence Associated Press n’a pas participé à l’initiative.

Au moment du lancement du programme, le chef de la direction de Facebook, Mark Zuckerberg, avait déclaré à l’AP qu’il voyait «une occasion d’établir de nouvelles relations financières stables à long terme avec les éditeurs».

Mais Meta, qui est établie à Menlo Park, en Californie, a indiqué jeudi dans un communiqué que «beaucoup de choses [avaient] changées depuis que nous avons signé des accords, il y a trois ans, pour tester l’apport de liens d’actualités supplémentaires vers Facebook News aux États-Unis».

Mercredi, Meta Platforms a affiché la première baisse de revenus de son histoire et prévoit également de faibles résultats pour le trimestre en cours.

Meta ne paie pas pour les contenus d’actualités qui sont publiés sur sa plateforme. Les accords sur le «News Tab», a expliqué jeudi la société, «permettaient de s’assurer que nous avions accès à davantage de leurs liens d’articles et que nous incluions toute une gamme de sujets dès le lancement».

La société a ajouté que l’initiative Facebook News se poursuivrait dans les autres pays où elle a lieu actuellement et que le changement aux États-Unis ne changerait pas les accords dans ces endroits — le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Australie.

Sur le même sujet

Facebook perd en popularité auprès des jeunes

10/08/2022 | AFP

YouTube et TikTok sont les plateformes de divertissement les plus utilisées par les adolescents américains en 2022.

Meta a démantelé une opération de propagande russe peu efficace

04/08/2022 | AFP

L'organisation proche de Moscou a utilisé des «fermes de trolls» et des tactiques éculées.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.