La pénurie de main-d'oeuvre frappe beaucoup d'entreprises au Québec

Publié le 08/07/2021 à 07:00

La pénurie de main-d'oeuvre frappe beaucoup d'entreprises au Québec

Publié le 08/07/2021 à 07:00

Par La Presse Canadienne
Une cliente qui paie sa facture dans un restaurant

Parmi les répondants, 74% affirment avoir des postes vacants de longue durée, qui sont affichés depuis plus de 90 jours. (Photo: La Presse Canadienne)

Une majorité d’entreprises québécoises en recrutement peine à pourvoir les postes ouverts, selon un sondage effectué par la Fédération des chambres du commerce du Québec (FCCQ), publié mercredi.

Parmi les répondants, 74% affirment avoir des postes vacants de longue durée, qui sont affichés depuis plus de 90 jours. Ils sont 86% à estimer être en situation de rareté de main−d’œuvre.

Pour la FCCQ, ces résultats sont la démonstration de la nécessité d’augmenter les paliers d’immigration. Elle souligne que 90% de la communauté d’affaires québécoise considèrent l’immigration comme un élément de solution à la rareté de main−d’œuvre. 

Pour assurer la reprise de leurs activités, les entreprises doivent pouvoir compter sur une main−d’œuvre disponible et qualifiée, juge Charles Milliard, président−directeur général de la FCCQ. Recourir à une main−d’œuvre immigrante représente actuellement «un fardeau administratif trop lourd et difficile d’accès pour de nombreuses entreprises des régions du Québec», selon lui.

À la une

À surveiller: Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Propulser sa productivité: le succès passe par l'accompagnement

09:00 | Mia Homsy

EXPERTE. La pire chose à faire est de mettre ses projets et ses ambitions en suspens.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, l'inflation en ligne de mire

Mis à jour il y a 28 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.