La pénurie de main-d'oeuvre frappe beaucoup d'entreprises au Québec

Publié le 08/07/2021 à 07:00

La pénurie de main-d'oeuvre frappe beaucoup d'entreprises au Québec

Publié le 08/07/2021 à 07:00

Par La Presse Canadienne
Une cliente qui paie sa facture dans un restaurant

Parmi les répondants, 74% affirment avoir des postes vacants de longue durée, qui sont affichés depuis plus de 90 jours. (Photo: La Presse Canadienne)

Une majorité d’entreprises québécoises en recrutement peine à pourvoir les postes ouverts, selon un sondage effectué par la Fédération des chambres du commerce du Québec (FCCQ), publié mercredi.

Parmi les répondants, 74% affirment avoir des postes vacants de longue durée, qui sont affichés depuis plus de 90 jours. Ils sont 86% à estimer être en situation de rareté de main−d’œuvre.

Pour la FCCQ, ces résultats sont la démonstration de la nécessité d’augmenter les paliers d’immigration. Elle souligne que 90% de la communauté d’affaires québécoise considèrent l’immigration comme un élément de solution à la rareté de main−d’œuvre. 

Pour assurer la reprise de leurs activités, les entreprises doivent pouvoir compter sur une main−d’œuvre disponible et qualifiée, juge Charles Milliard, président−directeur général de la FCCQ. Recourir à une main−d’œuvre immigrante représente actuellement «un fardeau administratif trop lourd et difficile d’accès pour de nombreuses entreprises des régions du Québec», selon lui.

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.