L'industrie pétrolière canadienne devrait hausser ses dépenses en 2021

Publié le 13/01/2021 à 13:23

L'industrie pétrolière canadienne devrait hausser ses dépenses en 2021

Publié le 13/01/2021 à 13:23

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

L’Association canadienne des producteurs pétroliers s’attend à un rebond de 3,36 milliards $ des dépenses en immobilisations de l’industrie canadienne cette année, par rapport aux dépenses restreintes de 2020.

Selon l’ACPP, les intentions de dépenses de ses membres devraient augmenter de 14 % pour atteindre environ 27,3 milliards $ cette année. Cela se compare à des investissements totaux d’environ 24 milliards $ en 2020.

En juin, l’association estimait que les dépenses de 2020 s’établiraient à 23,3 milliards $, une révision à la baisse par rapport à sa prévision de janvier, qui visait environ 37 milliards $. Ce revirement de situation était attribuable à la mise en place de mesures pour contrer la pandémie de COVID−19, mais aussi à une guerre de prix que se sont livrée la Russie et l’Arabie saoudite, laquelle a entraîné une forte baisse du prix du cours du brut.

Les dépenses dans le secteur affichent une tendance à la baisse depuis 2014, année où les investissements avaient atteint 81 milliards $.

La plupart des dépenses supplémentaires cette année sont prévues en Alberta et en Colombie-Britannique, tandis que les chiffres en Saskatchewan annoncent une amélioration modeste et que les investissements dans le Canada atlantique devraient rester stables par rapport à 2020.

L’ACPP estime que les dépenses en immobilisations liées aux actifs conventionnels de pétrole et de gaz naturel seront de 20 milliards $, contre 17,2 milliards $ l’an dernier, tandis que les dépenses dans les sables bitumineux passeront à 7,3 milliards $, contre 6,7 milliards $ l’an dernier. 

«C’est un signe positif de voir les chiffres des dépenses en immobilisations grimper après les creux records de 2020», a estimé le président de l’ACPP, Tim McMillan, dans un communiqué.

«Cela peut être interprété comme le début de ce que nous prévoyons être un long chemin vers la reprise économique pour l’industrie du gaz naturel et du pétrole, et l’économie canadienne dans son ensemble.»

L’ACPP prévoit que 3300 nouveaux puits seront forés au Canada en 2021, comparativement aux 3000 puits de 2020. En 2019, 4250 puits avaient été forés.

Sur le même sujet

Forte baisse des réserves de pétrole brut aux États-Unis

27/01/2021 | AFP

Cette chute des stocks est le plus important recul depuis juillet et a surpris les analystes.

Les exportations de pétrole par rail ont bondi de 87 % en novembre

Il s’agit toutefois d’une baisse par rapport aux 302 300 barils par jour expédiés par chemin de fer en novembre 2019.

À la une

À surveiller: CGI, CP et Rogers

Il y a 54 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de CGI, CP et Rogers?

Ascension de GameStop: la révolte des boursicoteurs contre les barons de Wall Street

Il y a 34 minutes | AFP

Retour sur une «révolte» boursière et ce qu'elle révèle de la lutte entre jeunes investisseurs et barons de la finance.

Bourse: Wall Street repart de l'avant à l'ouverture

Mis à jour il y a 10 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les principaux indices regagnaient des points après une chute la veille.