É-U: hausse des créations d'emplois dans le secteur privé en septembre

Publié le 06/10/2021 à 10:07

É-U: hausse des créations d'emplois dans le secteur privé en septembre

Publié le 06/10/2021 à 10:07

Par AFP

Les créations d'emplois du mois d'août, qui avaient déçu, sont finalement encore moins fortes qu'initialement annoncé. Elles ont été révisées en baisse, à 340 000 au lieu de 374 000. (Photo: 123RF)

Washington — Les créations d'emplois privées aux États-Unis ont fortement augmenté en septembre, doublant presque par rapport à août, et sont bien plus fortes que prévu, signe que le marché de l'emploi reprend de la vigueur alors que les contaminations à la COVID-19 diminuent.

En septembre, 568 000 emplois privés ont été créés, selon l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP publiée mercredi.

Les créations d'emplois du mois d'août, qui avaient déçu, sont finalement encore moins fortes qu'initialement annoncé. Elles ont été révisées en baisse, à 340 000 au lieu de 374 000.

En septembre, le secteur des loisirs et de l'hôtellerie reste le principal créateur d'emplois, avec 226 000 emplois créés, «mais l'embauche reste fortement pénalisée par la trajectoire de la pandémie, en particulier pour les petites entreprises», souligne Nela Richardson, économiste en chef d'ADP, dans le communiqué.

Près des deux tiers de ces nouveaux emplois, en effet, ont été créés par les entreprises de plus de 1 000 salariés.

Les données ont été recueillies par ADP en début de mois, au cours de la semaine du 12 septembre, c'est-à-dire juste après le pic des contaminations à la COVID-19 liées au variant Delta, qui sont en baisse depuis début septembre.

Ainsi «les goulets d'étranglement actuels en matière d'embauches devraient s'estomper à mesure que les conditions de santé liées au variant (Delta) continuent de s'améliorer, ouvrant la voie à de solides créations d'emplois dans les mois à venir», relève Nela Richardson.

Les créations d'emplois dans le secteur privé sont vues comme une première indication, plus ou moins fiable, des chiffres de l'emploi et du chômage, qui seront publiés vendredi.

Environ deux fois plus de créations d'emplois, secteurs publics et privés confondus, sont attendus, les analystes tablant sur 450 000 créations d'emplois. Le taux de chômage, lui, devrait reculer de 0,1 point, et s'établir à 5,1%.

Les allocations chômage supplémentaires, qui étaient versées depuis le début de la pandémie, ont expiré début septembre. Les chômeurs de longue durée, ainsi que les indépendants, entre autres, n'y ont désormais plus droit, les contraignant à être moins regardants sur les emplois recherchés.

D'autant plus que l'école a désormais repris, après un an et demi de fermeture ou d'ouverture irrégulière, donnant la possibilité à de nombreuses femmes de rentrer de nouveau sur le marché du travail.

Sur le même sujet

Legault perd le contrôle, plonge le Québec dans la noirceur, dit Anglade

«On est loin des autres provinces canadiennes en termes de taux de mortalité», a-t-elle souligné.

Merci à nos aînés!

18/01/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Il est important de reconnaître l'aide précieuse que nos aînés offrent depuis près de 24 mois.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

19/01/2022 | Catherine Charron

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

19/01/2022 | Charles Poulin

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.