Compagnie de la Baie d’Hudson: don d’édifice à Winnipeg, un acte de réconciliation

Publié le 22/04/2022 à 11:35

Compagnie de la Baie d’Hudson: don d’édifice à Winnipeg, un acte de réconciliation

Publié le 22/04/2022 à 11:35

Par La Presse Canadienne

Le grand chef Jerry Daniels a qualifié le don d’étape «historique et monumentale» vers la réconciliation au Canada. (Photo: La Presse Canadienne)

Winnipeg — La Compagnie de la Baie d’Hudson, la plus ancienne entreprise d’Amérique du Nord dont les racines sont liées à la traite des fourrures et aux peuples autochtones du Canada, qualifie le don de son édifice emblématique de Winnipeg à un groupe des Premières Nations d’acte de réconciliation.

Vendredi, le détaillant a annoncé le don de l’immense bâtiment en calcaire vieux de près d’un siècle à l’Organisation des chefs du Sud (Southern Chiefs’ Organization).

«Nous sommes très fiers que la Compagnie de la Baie d’Hudson puisse aider à être des chefs de file de la réconciliation, a indiqué Richard Baker, gouverneur et président exécutif de la compagnie, vieille de 352 ans, en entrevue. Pendant de nombreuses années, la Compagnie de la Baie d’Hudson et les peuples autochtones du Canada ont coopéré et c’est un nouveau moment de coopération et de partenariat. Nous serrons la main de nos anciens partenaires et construisons une relation pour l’avenir.»

Le grand chef Jerry Daniels a qualifié le don d’étape «historique et monumentale» vers la réconciliation au Canada.

«La vision est vraiment de créer autant d’opportunités que possible, a-t-il souligné. Nous sommes vraiment concentrés sur la réconciliation économique.»

Le puissant symbolisme d’avoir un magasin colonial entre les mains des peuples autochtones sera une «lueur d’espoir», selon M. Daniels.

«Ce sera un endroit où les peuples autochtones se réuniront et travailleront en collaboration pour donner la priorité à nos enfants», a-t-il expliqué. 

Le titre de travail du projet est Wehwehneh Bahgahkinahgohn, qui signifie «il est visible».

L’immeuble de six étages du centre-ville de Winnipeg sera transformé pour inclure près de 300 logements abordables, une garderie, un musée, une galerie d’art et des restaurants.

Il existe également des projets pour un centre de santé qui englobera à la fois les pratiques médicales occidentales et traditionnelles ainsi que pour un jardin sur le toit.

La façade historique du bâtiment patrimonial sera préservée, tandis que la rénovation intérieure privilégiera les matériaux à faible émission de carbone et la réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

Il deviendra également la future maison de gouvernance des chefs des Premières Nations du sud, qui représentent 34 nations Anishinaabe et Dakota.

La vaste rénovation devrait créer des emplois pendant la phase de construction et d’importants emplois à long terme une fois les travaux achevés.

Sur le même sujet

Marilynn Malerba, cheffe autochtone, nommée trésorière des États-Unis

21/06/2022 | AFP

Ce poste a été l’un des premiers au sein du gouvernement américain à s’ouvrir à la diversité.

QS présente 5 candidatures issues des Premières Nations en vue du scrutin général

La seconde opposition à l’Assemblée nationale affirme qu’il s’agit d’un nombre record de candidatures autochtones.

À la une

Pourquoi j'ai perdu l'envie de voyager ou le cirque des compagnies aériennes

Il y a 35 minutes | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Le cirque des compagnies aériennes: tout pour vous décourager de voyager.

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.