Churchill Falls: poursuite de 4 milliards de dollars contre Hydro-Québec

Publié le 06/10/2020 à 11:42

Churchill Falls: poursuite de 4 milliards de dollars contre Hydro-Québec

Publié le 06/10/2020 à 11:42

Par La Presse Canadienne
Le siège social d'Hydro-Québec

(Photo: La Presse Canadienne)

La Nation innue du Labrador réclame au moins 4 milliards $ en dédommagement à Hydro−Québec en raison des dommages découlant de la construction du complexe hydroélectrique de Churchill Falls, à Terre−Neuve−et−Labrador, au début des années 1970.

Ces travaux ont notamment provoqué la destruction de terres ancestrales en raison des inondations provoquées pour construire un réservoir de plus de 6500 kilomètres carrés, ont expliqué le grand chef de la Nation innue du Labrador, Etienne Rich, ainsi que la chef adjointe, Mary Ann Nui, mardi, au cours d’une visioconférence.

Une poursuite a été intentée contre la société d’État auprès de la Cour suprême de Terre−Neuve−et−Labrador.

Selon eux, la somme réclamée représente une juste part des bénéfices réalisés par Hydro−Québec depuis la mise en service du complexe.

Québec et Terre−Neuve−et−Labrador avaient signé en 1969 le contrat pour la construction du complexe, qui a été achevée en 1974. La société d’État détient une participation de 34,2%. L’actionnaire majoritaire est Nalcor, une société d’État, avec une participation de 65,8%.

En novembre 2011, Ottawa et Terre−Neuve−et−Labrador avaient signé une entente avec la Nation innue afin de leur accorder des droits de chasse sur un territoire d’une superficie 34 000 kilomètres carrés et plus de 2 millions de dollars annuellement en dédommagement.

Cet accord a aidé à obtenir le soutien de la nation Innue — qui représente quelque 3200 personnes — pour la construction du barrage hydroélectrique de Muskrat Falls.

Le contrat signé en 1969 entre les deux provinces a fait l’objet de litiges qui ont abouti devant la Cour suprême du Canada. Le plus haut tribunal avait tranché que Québec n’avait pas à renégocier l’entente lui permettant d’acheter de l’hydroélectricité à un prix avantageux, comme le demandait Terre−Neuve−et−Labrador.

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.