La pandémie dope les résultats de la SQDC

Publié le 09/06/2021 à 13:24

La pandémie dope les résultats de la SQDC

Publié le 09/06/2021 à 13:24

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

Le trésor public carbure de plus en plus à l’euphorie du cannabis légal et la pandémie a eu un effet de remontant pour concurrencer le marché noir.

Les résultats financiers de la Société québécoise du cannabis (SQDC) pour l’exercice 2020-2021 indiquent que celle-ci a versé au gouvernement du Québec un bénéfice net de 66 millions $ et 122 millions $ en taxes, pour un total de 188 millions $. Ottawa n’a pas été en reste, recevant tout près de 50 millions $ en revenus fiscaux.

Ces résultats représentent à peu près le double de ceux de l’an dernier, alors que la société d’État distributrice de cannabis avait versé 26 millions $ en dividendes et 66 millions en taxes pour un total de 92 millions $ à Québec et 27 millions $ en taxes fédérales.

La performance de la SQDC démontre par ailleurs que la pandémie s’est avérée un outil inattendu pour concurrencer le marché noir, puisqu’elle estime avoir capturé 53 % de ce marché illicite dans la dernière année, comparativement à 30 % pour l’exercice précédent. Ces données sont basées sur les évaluations de la consommation totale par le gouvernement fédéral et par le ministère québécois des Finances.

 

Migration pandémique

Les contraintes imposées par les mesures sanitaires et la désignation de la SQDC comme service essentiel semblent ainsi avoir poussé davantage de consommateurs vers la SQDC au détriment des fournisseurs illégaux.

Un des indicateurs de l’influence de la pandémie est la croissance fulgurante des ventes en ligne, qui ont doublé, passant de 27,5 millions $ pour près de 4 tonnes métriques l’année précédente à 50,5 millions $ pour 8,7 tonnes métriques.

La Société croit aussi avoir réussi à atteindre un prix concurrentiel à celui du marché noir avec une moyenne de 6,74 $ le gramme, en baisse de 12 % par rapport à 2019-2020.

En tout, la SQDC a vendu 91,5 tonnes métriques de cannabis en 2020-2021 pour des revenus de 537 millions $, soit presque le double des 47 tonnes pour 311 millions $ de recettes l’année précédente.

La SQDC a poursuivi son développement intensif durant l’exercice, implantant 25 nouvelles succursales, dont certaines dans des régions qui n’étaient pas desservies jusque-là, portant le total du réseau à 66 points de vente. De plus, une dizaine de nouveaux fournisseurs se sont ajoutés et les producteurs québécois fournissent désormais tout près de 40 % de l’inventaire de la SQDC.

 

Sur le même sujet

La comparution de trois anciens dirigeants de CannTrust reportée

Leur première comparution devant la cour de l’ancien hôtel de ville de Toronto devait avoir lieu lundi.

Fuga prend son envol

07/06/2021 | Emmanuel Martinez

Venant à peine de commercialiser son premier cannabis, Fuga ouvrira un autre site de production dans la région de Québec

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.