La Chine interdit temporairement l'entrée d'étrangers venant du Canada

Publié le 01/02/2021 à 11:57

La Chine interdit temporairement l'entrée d'étrangers venant du Canada

Publié le 01/02/2021 à 11:57

Par AFP
Des drapeaux de la Chine et du Canada

(Photo: 123RF)

La Chine a décidé d'interdire temporairement l'entrée sur son territoire de ressortissants étrangers en provenance du Canada, même s'ils détiennent des permis de séjour valides, a annoncé l'ambassade de Chine à Ottawa.

«Tous les ressortissants étrangers détenteurs de permis de séjour chinois valides pour travailler ou pour raisons personnelles ne sont plus autorisés, temporairement, à entrer en Chine en provenance du Canada», indique l'ambassade sur son site.

Les détenteurs de passeports diplomatiques et de service ne sont pas affectés par cette décision précise l'ambassade, en soulignant que cette «suspension est une mesure temporaire que la Chine doit prendre en raison de la pandémie actuelle».

Ottawa a de son côté annoncé vendredi un durcissement des conditions d'entrée au Canada.

Les voyageurs arrivant au Canada devront effectuer un test PCR obligatoire et se soumettre à une quarantaine de trois jours à leurs frais dans un hôtel, en attendant les résultats du test.

Ils devront ensuite poursuivre une quarantaine de 14 jours chez eux si le test est négatif ou dans un centre de la santé publique s'il est positif. La date exacte de l'entrée en vigueur de ces mesures n'a pas encore été précisée.

Le Canada comptait dimanche plus de 774 000 cas confirmés de COVID-19 depuis le début de la pandémie et près de 20 000 décès.

À la une

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

«À l'aide! Les réunions se multiplient et m'épuisent.»

MAUDITE JOB! «Chez nous, le mode hybride a multiplié le nombre de réunions. Et ça m'épuise...»

Comment faut-il s'y prendre pour obtenir une augmentation de salaire?

Les bons employeurs devraient déjà accorder des augmentations de salaire annuelles d’environ 2% à 3%.