Minoritaire, majoritaire? Pas question de faire la «fine bouche», dit Rodriguez

Publié le 20/09/2021 à 21:35, mis à jour le 20/09/2021 à 21:37

Minoritaire, majoritaire? Pas question de faire la «fine bouche», dit Rodriguez

Publié le 20/09/2021 à 21:35, mis à jour le 20/09/2021 à 21:37

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

Minoritaire, majoritaire? Pas question de faire la «fine bouche», dit Rodriguez
 
Les résultats ne sont pas annoncés que, déjà, du côté du Parti libéral du Canada (PLC), on minimise la possibilité d’un autre mandat minoritaire.
En mêlée de presse, le coprésident de la campagne libérale au Québec, Pablo Rodriguez, a déclaré qu’il ne verrait pas «quelqu’un faire la fine bouche parce qu’il a reçu un mandat minoritaire ou majoritaire». 
Pablo Rodriguez a tenu ces propos alors que les premiers résultats commencent à rentrer du côté des provinces de l’Atlantique. 
Le candidat libéral continue de dire que l’élection fédérale était nécessaire, même pendant la quatrième vague de la pandémie. 
Au terme de cet exercice, le gouvernement élu, qu’il soit libéral ou conservateur, majoritaire ou minoritaire, aura «un mandat clair» pour préparer la sortie de crise de la pandémie de COVID-19 au pays. 
«Même si c’est un mandat minoritaire, c’est un mandat», a-t-il dit. 
Pablo Rodriguez est également d’avis que le chef libéral, Justin Trudeau, continuera d’avoir la confiance du caucus à «100 %» même s’il est élu à la tête d’un autre gouvernement minoritaire. 

Les résultats ne sont pas annoncés que, déjà, du côté du Parti libéral du Canada (PLC), on minimise la possibilité d’un autre mandat minoritaire.

En mêlée de presse, le coprésident de la campagne libérale au Québec, Pablo Rodriguez, a déclaré qu’il ne verrait pas «quelqu’un faire la fine bouche parce qu’il a reçu un mandat minoritaire ou majoritaire». 

Pablo Rodriguez a tenu ces propos alors que les premiers résultats commencent à rentrer du côté des provinces de l’Atlantique. 

Le candidat libéral continue de dire que l’élection fédérale était nécessaire, même pendant la quatrième vague de la pandémie. 

Au terme de cet exercice, le gouvernement élu, qu’il soit libéral ou conservateur, majoritaire ou minoritaire, aura «un mandat clair» pour préparer la sortie de crise de la pandémie de COVID-19 au pays. 

«Même si c’est un mandat minoritaire, c’est un mandat», a-t-il dit. 

Pablo Rodriguez est également d’avis que le chef libéral, Justin Trudeau, continuera d’avoir la confiance du caucus à «100 %» même s’il est élu à la tête d’un autre gouvernement minoritaire.

Sur le même sujet

Élections Canada publie ses données sur la dernière élection fédérale

Ce sont 17 209 000 Canadiens qui ont exercé leur droit de vote lors de la 44e élection fédérale.

Résultat électoral: les Canadiens ne sont ni ravis ni en colère

Seulement 10% des répondants au sondage Léger se sont dits satisfaits et 12% se disent en colère du résultat électoral.

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.