Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 28/01/2022 à 13:30

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 28/01/2022 à 13:30

Par lesaffaires.com

(Photo: Getty Images)

BRP (DOO-T, 118,17$, DOOO-N, 94,02 $US): plein gaz
Malgré un inventaire réduit, BRP est parvenue à dépasser les attentes des analystes au cours du deuxième trimestre de son exercice de 2022, et elle compte bien poursuivre sur ce sentier malgré les embûches qui pointent à l’horizon, croit Brian Morrison de TD Securities.

Quels titres boursiers et rapports d'analystes ont retenu l'attention cette semaine? Voici une revue de presse qui regroupe divers textes boursiers.

 

24 janvier

 

Dans les Titres en action:

 

  • Freshii (FRII.TO, 1,78 $) a annoncé lundi s’être entendue avec 7-Eleven Canada sur un accord qui lui permettra de vendre de la nourriture dans les dépanneurs de la chaîne à travers le pays. La société torontoise a précisé que ses collations Energii Bites seraient disponibles dans environ 600 emplacements à travers le Canada. Le chef de l’exploitation de Freshii, Adam Corrin, a fait valoir que le partenariat stratégique ferait de ses collations santé une option abordable et accessible. Il a ajouté que 7-Eleven possédait un vaste réseau de magasins et une reconnaissance de marque incroyable qui résonnait auprès des consommateurs. Les collations Freshii seront disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans les magasins 7-Eleven et pourront également être livrées par l’entremise du service de livraison 7Now ou sur diverses applications. La société affirme que la durée de son partenariat avec 7-Eleven est indéterminée. 
  • L'investisseur activiste Blackwells Capital a envoyé lundi une lettre au conseil d'administration de Peloton (PTON, 28,02 $US) pour exiger le départ immédiat du patron du spécialiste des vélos d'appartement ainsi que la vente de l'entreprise, qui traverse une crise sans précédent. Dans le courrier, le responsable des investissements de Blackwells, Jason Aintabi, fait part de ses «graves inquiétudes au sujet des performances et de la direction de l'entreprise ainsi que des échecs persistants de son équipe dirigeante.» L'action de Peloton a été suspendue et a dégringolé jeudi dernier à Wall Street après des informations de la chaîne CNBC selon lesquelles la production de ses vélos et tapis de course connectés avait été interrompue en raison d'une chute de la demande. Faisant partie des entreprises ayant le plus profité des confinements et restrictions sanitaires en 2020, Peloton n'a pas su bien gérer la sortie de pandémie. Son titre a chuté de plus de 75% l'an dernier et de près de 25% depuis janvier. Les actionnaires ont perdu près de 40 milliards de dollars américains alors que M. Foley a vendu régulièrement et à de multiples reprises des actions, récoltant plus de 115 millions de dollars de bénéfices», s'indigne le responsable de Blackwells.
  • L'action Evergrande (3333.HK, 1 860 $HKD) a bondi en Bourse lundi après l'arrivée à la direction du groupe immobilier chinois endetté d'un cadre d'une entreprise publique, interprétée par les investisseurs comme la première étape vers un plan de sauvetage. L'annonce dimanche de l'entrée au conseil d'administration de Liang Senlin du groupe China Cinda Asset Management, un des quatre plus grands gestionnaires d'actifs publics de Chine, a néanmoins rassuré les marchés. Evergrande a terminé lundi en hausse de près de 4% à la Bourse de Hong Kong. Outre ce changement à la direction du groupe, Evergrande a aussi annoncé l'arrivée de Shawn Siu, le patron de sa branche véhicules électrique, pariant sur le dynamisme du secteur pour sortir de ses déboires immobiliers. En dépit d'une trésorerie dans le rouge et d'échéances de remboursement non honorées ces dernières semaines, Evergrande répète à l'envi qu'il achèvera ses chantiers et livrera les biens à leurs propriétaires. Le promoteur assure être en contact avec ses créanciers étrangers et leur demande «plus de temps» pour sortir de la crise et de ne pas entamer «d'actions judiciaires radicales» qui pourraient compromettre la survie du groupe. Pour sortir la tête de l'eau, Evergrande tente ces derniers mois de vendre des actifs et de réduire ses participations dans d'autres entreprises.
  • Le groupe parapétrolier américain Halliburton (HAL, 27,54 $US) a annoncé lundi avoir dégagé des revenus trimestriels et annuels supérieurs aux attentes, porté par la hausse des prix de l'or noir, qui suscite une demande accrue pour ses services aux exploitants d'hydrocarbure. L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars américains de septembre à décembre 2021, mieux que les 4,1 milliards prévus par le marché. Sur l'ensemble de l'année 2021, ses revenus se sont établis à 15,3 G$US, contre une estimation de 15,1 milliards. Le cours du baril de WTI, coté à New York, a grimpé de 55% en 2021 et poursuit sur la même tendance depuis le début de l'année dans un contexte de forte demande avec le redémarrage économique et d'offre mondiale toujours limitée. Cette situation conduit les producteurs américains à augmenter leurs activités de forage. Le profit trimestriel d'Halliburton a atteint les 320 M$US. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice est de 36 cents, un peu mieux que les 34 cents attendus. Il est de 1,08 $US à l'année, un cent au-dessus des estimations. Grâce à ses bons résultats, le groupe texan a annoncé le versement à ses actionnaires d'un dividende de 12 centimes par action au premier trimestre 2022 ainsi que le remboursement d'une partie de sa dette pour un montant de 600 M$US.
  • Le groupe automobile allemand Volkswagen (VOW3.DE, 178,60 €) a affirmé lundi avoir respecté en 2021 les normes européennes d'émissions de CO2 après les avoir ratées de peu l'année précédente, échappant ainsi a priori à de lourdes amendes. «Selon des chiffres provisoires, le groupe a atteint des émissions moyennes de CO2 de 118 g/km pour sa flotte de voitures neuves vendues dans l'UE», soit «près de 2% en dessous de la limite légale», explique le constructeur dans un communiqué. Le géant allemand a fait état d'une progression de 64% de ses ventes de voitures électriques l'an dernier. Les véhicules purement électriques et hybrides atteignent ainsi 17,2% des ventes européennes pour une part de marché de 25%, précise l'entreprise. En 2020, première année de mise en place des objectifs européens, le géant avait raté de 0,5 gramme les normes européennes, invoquant l'impact de la pandémie de coronavirus sur les ventes de voitures. Les constructeurs doivent en principe atteindre une moyenne de près de 115 g/km (selon la norme WLTP) sur leurs voitures vendues en Europe — mais la valeur est ajustée au poids de la flotte, aboutissant à des objectifs individuels plus élevés pour certains. Pour Volkswagen, la cible était ainsi de 120,8 g/km. La réglementation sera encore durcie en 2030.

 

 

À surveiller

Peloton Interactive (PTON, 27,06 $US): la demande avait été fortement surestimée, selon l’analyste de la BMO. La société américaine de vélos stationnaires et de tapis roulants connectés à Internet qui permettent aux abonnés mensuels de participer à distance à des cours via des médias en continu a vu la chute de son titre s’accélérer jeudi dernier lorsque la chaîne CNBC annonçait que Peloton allait réduire de moitié sa production.

Metro (MRU, 63,56 $): l’épicier doit composer avec l’inflation et la chaîne d’approvisionnement. L’épicier/pharmacien dévoilera demain les résultats du 1er trimestre de son année financière 2022.

Innergex énergie renouvelable (INE, 17,94 $): plusieurs facteurs favoriseront la croissance. Afin de tenir compte de ce qu’il prévoit être une forte production d’électricité en Colombie-Britannique et aux États-Unis compensée toutefois par une utilisation plus faible des ressources éoliennes au Québec et en France, l’analyste de la Banque Nationale, Rupert Merer, revoit quelque peu ses estimations du 4e trimestre pour l'entreprise de Longueuil.

 

 

Pour consulter les titres du 25 janvier, cliquez suivant.

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.