Le moral des PME canadiennes sous un seuil clé en janvier

Publié le 04/02/2019 à 15:08

Le moral des PME canadiennes sous un seuil clé en janvier

Publié le 04/02/2019 à 15:08

Par lesaffaires.com
Tableau qui démontre une légère remontée du morale des entreprises par rapport à décembre 2018

Le moral des entreprises a augmenté en janvier 2019, mais demeure sous les 65 points. (Photo: FCEI)

Malgré une remontée de la confiance des propriétaires de PME en janvier, le moral des entreprises demeure sous la barre des 65 points, niveau au-dessus duquel la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) estime que l’économie se porte bien.

« La chute continue de l’optimisme chez les chefs de PME transparaît dans leurs attentes plus modestes à l’égard des prix et des salaires », indique dans un communiqué le directeur principal de la recherche nationale à la FCEI, Simon Gaudreault.

Encore une fois, le Québec et l’Île-du-Prince-Édouard raflent les premières marches du palmarès, avec 63,5 points. Le plan d’embauche à court terme dans la province demeure parmi les plus importants du pays, et la confiance des entrepreneurs québécois vis-à-vis la situation générale des affaires est de loin la meilleure au Canada.

La Nouvelle-Écosse, où l’indice a pris 6 points, les talonne de près avec un total de 63,1 points. Suivent le Nouveau-Brunswick (63,1), l’Ontario (60,4), la Colombie-Britannique (57,3) et le Manitoba (56,3) qui sont au-dessus de la moyenne nationale, qui atteint 56,1 points.

L’Alberta (37,5) atterrit sur la dernière marche du podium, derrière la Saskatchewan (55,2) et Terre-Neuve-et-Labrador (47,9). L’indice de la province pétrolière a lâché 7,6 points. Son niveau d’optimisme se rapproche de celui de 2016. En 2018, c’est dans le centre et le nord de l’Alberta que la confiance des entreprises a le plus flanché par rapport à 2017, laissant aller 10,1 points, à 44,5 points.

Ce phénomène est aussi observé dans la majorité des provinces. En effet, l’état d’esprit des entrepreneurs des grands centres urbains des provinces comme Toronto ou Halifax est meilleur que celui des PME en région. 

Toutefois, au Québec, cette différence est bien moins marquée. Outre dans les régions de la capitale (70,4) et Montréal (69,1), où le moral a reculé de 1 point et 0,4 point en 2018 par rapport à 2017 respectivement, la confiance des entreprises a progressé dans le reste du Québec. Dans l’est (68,8) comme dans l’ouest (68,5) de la province. Même chose dans la province de l’Île-du-Prince-Édouard.

 

Tableau qui démontre l'évolution du Baromètre des affaires dans différents secteurs.

(Photo: FCEI)

 

Les secteurs des services personnels (63,4) et professionnels (61,6) sont ceux où le moral le plus fort. C’est d’ailleurs dans le deuxième que la croissance a été la plus importante, avec une hausse de 5,2 points. Celui des ressources naturelles (45,5) est celui qui affiche le plus grand repli, ayant perdu 6,5 points.

930 réponses ont été recueillies par la FCEI dans un questionnaire sur Internet à accès contrôlé envoyé à un échantillon aléatoire de ses membres. Les résultats sont plus ou moins exacts à 3,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'avantage d'investir à la maison est sous-estimé

Édition du 20 Juillet 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'industrie financière vante sans cesse les mérites de la diversification internationale pour ...

Réchauffement climatique: la faillite écologique approche

10/07/2019 | François Normand

BALADO. Cette entreprise fonce toujours dans un mur, même si elle le percutera peut-être un peu moins vite que prévu.

À la une

Démystifier les formes d'accompagnement

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Quel genre de relation désignent exactement les termes mentorat, coaching ...

Un passage obligé pour les entrepreneurs?

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Les programmes pour entrepreneurs se multiplient. Est-ce que cela signifie qu'un ...

Les multiples facettes du parrainage

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Au Québec, le parrainage est un terme fourre-tout qui regroupe plusieurs ...