Le moral des PME canadiennes sous un seuil clé en janvier

Publié le 04/02/2019 à 15:08

Le moral des PME canadiennes sous un seuil clé en janvier

Publié le 04/02/2019 à 15:08

Par lesaffaires.com
Tableau qui démontre une légère remontée du morale des entreprises par rapport à décembre 2018

Le moral des entreprises a augmenté en janvier 2019, mais demeure sous les 65 points. (Photo: FCEI)

Malgré une remontée de la confiance des propriétaires de PME en janvier, le moral des entreprises demeure sous la barre des 65 points, niveau au-dessus duquel la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) estime que l’économie se porte bien.


« La chute continue de l’optimisme chez les chefs de PME transparaît dans leurs attentes plus modestes à l’égard des prix et des salaires », indique dans un communiqué le directeur principal de la recherche nationale à la FCEI, Simon Gaudreault.


Encore une fois, le Québec et l’Île-du-Prince-Édouard raflent les premières marches du palmarès, avec 63,5 points. Le plan d’embauche à court terme dans la province demeure parmi les plus importants du pays, et la confiance des entrepreneurs québécois vis-à-vis la situation générale des affaires est de loin la meilleure au Canada.


La Nouvelle-Écosse, où l’indice a pris 6 points, les talonne de près avec un total de 63,1 points. Suivent le Nouveau-Brunswick (63,1), l’Ontario (60,4), la Colombie-Britannique (57,3) et le Manitoba (56,3) qui sont au-dessus de la moyenne nationale, qui atteint 56,1 points.


L’Alberta (37,5) atterrit sur la dernière marche du podium, derrière la Saskatchewan (55,2) et Terre-Neuve-et-Labrador (47,9). L’indice de la province pétrolière a lâché 7,6 points. Son niveau d’optimisme se rapproche de celui de 2016. En 2018, c’est dans le centre et le nord de l’Alberta que la confiance des entreprises a le plus flanché par rapport à 2017, laissant aller 10,1 points, à 44,5 points.


Ce phénomène est aussi observé dans la majorité des provinces. En effet, l’état d’esprit des entrepreneurs des grands centres urbains des provinces comme Toronto ou Halifax est meilleur que celui des PME en région. 


Toutefois, au Québec, cette différence est bien moins marquée. Outre dans les régions de la capitale (70,4) et Montréal (69,1), où le moral a reculé de 1 point et 0,4 point en 2018 par rapport à 2017 respectivement, la confiance des entreprises a progressé dans le reste du Québec. Dans l’est (68,8) comme dans l’ouest (68,5) de la province. Même chose dans la province de l’Île-du-Prince-Édouard.


 

Tableau qui démontre l'évolution du Baromètre des affaires dans différents secteurs.

(Photo: FCEI)

 


Les secteurs des services personnels (63,4) et professionnels (61,6) sont ceux où le moral le plus fort. C’est d’ailleurs dans le deuxième que la croissance a été la plus importante, avec une hausse de 5,2 points. Celui des ressources naturelles (45,5) est celui qui affiche le plus grand repli, ayant perdu 6,5 points.


930 réponses ont été recueillies par la FCEI dans un questionnaire sur Internet à accès contrôlé envoyé à un échantillon aléatoire de ses membres. Les résultats sont plus ou moins exacts à 3,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi éviter les obligations du Canada

Édition du 20 Avril 2019 | Richard Guay

CHRONIQUE. Avec le prix des actions qui ne cesse de monter depuis le début de l'année, le marché boursier ...

Le Canada veut plus d'étudiants étrangers

Les retombées économiques des étudiants étrangers ont presque doublé de 2010 à 2016.

À la une

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

12:30 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

L'expérience de vente d'une maison sans agent

BLOGUE INVITÉ. Mes expériences passées m'avaient incité à ne plus vouloir leur verser de commissions. Le bonheur!

Samsung repousse le lancement de son smartphone Galaxy Fold

Mis à jour il y a 4 minutes | AFP

Des utilisateurs « nous ont fait part du fait que l’appareil avait besoin d’améliorations», explique la compagnie.