Quel est le grand gagnant du confinement? Le Spam!

Publié le 26/06/2020 à 08:00

Quel est le grand gagnant du confinement? Le Spam!

Publié le 26/06/2020 à 08:00

Par Olivier Schmouker

Ses ventes ont bondi un peu partout sur la planète... (Photo: Hannes Johnson/Unsplash)

Le Spam, vous connaissez? Non, pas les courriels indésirables, le Spam, avec une majuscule, cette fameuse boîte de conserve remplie de viande précuite. Eh bien, il se trouve que le Spam est l’un des grands gagnants du confinement, avec un bond de ses ventes de 70% ces trois derniers mois aux États-Unis. Tout comme ailleurs dans le monde - Grande-Bretagne, Allemagne, Grèce, Singapour, Japon, Corée du Sud,... -, selon les données divulguées par le quotidien singapourien The Straits Times.

L’explication de ce phénomène est simple… D’une part, le Spam est généralement considéré comme de la «nourriture de réconfort», si bien que nombre de gens sont allés chercher un peu de «bien-être» en en prenant de temps en temps. D’autre part, le Spam est facile à conserver et à entreposer, ce qui a rassuré tous ceux qui redoutaient une prochaine pénurie d’aliments en raison des perturbations commerciales (ex.: chaîne d’approvisionnement, importations,...) provoquées par la pandémie du nouveau coronavirus.

À cela s’ajoute le fait que le Spam est aisé à cuisiner, ce qui présente un avantage certain en ces temps de télétravail. «À Hawaii, le Spam musubi – une sorte de sushi parfumé au porc – est un plat populaire. En Corée du Sud, le Spam se mange avec du kimchi et du riz cuit à la vapeur. Aux États-Unis, on a l’habitude de prendre une tranche de Spam frite avec des œufs, le matin. Et en Grande-Bretagne, il est servi en hachis sur une friture de pommes de terre et d’oignons», note à ce sujet le Straits Times.

Le Spam est une marque d’Hormel Foods née en 1937. Il a été l’aliment de base des soldats américains durant la Seconde Guerre mondiale, et a ainsi acquis une notoriété internationale. C’est à la suite d’un sketch des Monty Python où les humoristes britanniques répétaient à tout bout de champ le mot «Spam», de manière casse-pied, que le terme a été utilisé pour désigner un phénomène de l’époque qui était - et est toujours - horripilant, le «spam», ces messages publicitaires indésirables qui inondent les boîtes de courriel.

 

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »