Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 31/01/2017 à 06:53

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 31/01/2017 à 06:53

Photo: Gettyimages

1-Les Bourses américaines devraient poursuivre leur déclin à l’ouverture mardi, tandis que la Réserve fédérale entame sa première réunion de politique monétaire de l'année et que la crise entourant le décret anti-immigration de Donald Trump s’aggrave.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq cèdent 0,11%, 0,15% et 0,15% dans les négociations précédant l’ouverture officielle vers 7h25. Le baril de pétrole Brent s’apprécie de 0,33% à 55,41$US.

3-Sur les Bourses étrangères, l’activité était au ralenti en Asie. Les Bourses de Hong Kong, Shanghai et de Taipei étaient fermées pour cause de jour férié. La Bourse de Tokyo a pour sa part chuté de 1,69%, plombée par un regain du yen, sur fond d'inquiétudes liées à la politique de Donald Trump, et par un recul des valeurs technologiques.

En Europe à la mi-séance, les indices progressent dans la foulée de bonnes statistiques économiques. Le CAC 40 de Paris prend 0,39%, le DAX de Francfort ajoute 0,21% et le FTSE 100 de Londres gagne 0,50%.

Des données économiques en amélioration offrent aux marchés boursiers européens un bref répit », observe Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Parmi ces chiffres, la croissance dans la zone euro a accéléré au quatrième trimestre 2016, s'établissant à 0,5%, contre 0,4% au troisième trimestre. Sur 2016, elle a ralenti à 1,7%.

L'inflation s'est par ailleurs approchée de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) en janvier, atteignant 1,8%, son plus haut niveau depuis quatre ans.

«Les dernières données révélant que la croissance en zone euro a fini 2016 sur une note positive et que l'inflation a monté en janvier vont donner à la Banque centrale européenne de quoi réfléchir», ont relevé les économistes de Capital Economics dans une note.

Toujours au chapitre des indicateurs, le taux de chômage de la zone euro a reculé en décembre, s'affichant à 9,6%. En Italie, il est resté stable à 12% en décembre, tandis qu'il a reculé à 5,9% en Allemagne.

4-À l’agenda économique, il y aura aux États-Unis publication des données sur la confiance des consommateurs en janvier et les prix des logements en novembre, ainsi que l'activité économique dans la région de Chicago en janvier.

Au Canada, on attend la publication du PIB réel par industrie de novembre, ainsi que l’indice des prix des produits industriels et des matières brutes de décembre.

5-Parmi les titres en action, Fiera Capital(Tor., FSZ) a annoncé que ses actifs sous gestion avaient atteint 116,9 milliards de dollars au 31 décembre, soit une hausse de 3,9% par rapport au troisième trimestre. Jaeme Gloyn, de la Financière Banque Nationale, souligne que le gestionnaire montréalais affiche des entrées nettes pour la première fois en 2016. L’analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 15,50$.

Aravinda Galappathige, de Canaccord Genuity, présente ses prévisions de résultats du quatrième trimestre de BCE(Tor., BCE), attendus le 2 février. L’analyste anticipe un bénéfice de 0,76$ par action et des revenus de 2,11G$, ce qui est inférieur aux chiffres attendus par l’ensemble de ses homologues. Il s’attend notamment à de solides résultats du côté du sans fil. Il souligne toutefois que les commentaires sur 2017 seront étroitement surveillés, car le prochain exercice s’annonce plus corsé, notamment sur le plan de la concurrence dans les activités Internet. L’analyste réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 64$.

Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, publie ses prévisions de résultats pour le spécialiste de la diffusion de musique Stingray Digital(Tor., RAY.A). Les résultats de l’entreprise montréalaise seront publiés le 2 février. M. Shine vise un bénéfice de 0,11$ par action, sur des revenus de 26,1M$. L’analyste maintient sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 10$.

Au sud de la frontière, la pharmaceutique Pfizer(NY., PFE) a dévoilé une baisse de 3% de ses revenus au quatrième trimestre, en raison de la vigueur du dollar et d’un nombre moindre de jours de vente qu’au même trimestre un an plus tôt. La société a dégagé un bénéfice ajusté de 0,47$US par action, ce qui est inférieur à la prévision moyenne de 0,50$US l’action des analystes.

Apple(Nasdaq, AAPL) dévoile ses résultats du premier trimestre après la fermeture des Bourses. La société devrait rapporter sa première hausse de revenus trimestrielle en un an, selon Reuters.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...