Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 30/01/2017 à 07:10, mis à jour le 30/01/2017 à 07:29

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 30/01/2017 à 07:10, mis à jour le 30/01/2017 à 07:29

Photo: Gettyimages

1- Les Bourses américaines sont en voie d’amorcer la séance en baisse, les investisseurs se montrant prudents avant une semaine qui sera riche en résultats trimestriels–dont ceux d’Apple– et en données économiques.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,27%, 0,21% et 0,32% dans les négociations précédant l’ouverture officielle vers 7h20. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,13% à 55,59$US.

3-À l’étranger, les bourses asiatiques ont terminé sur une notre contrastée. L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fléchi de 0,51% et le Hang Seng de Hong Kong a perdu 0,06%. L’indice composite de Shanghai a cependant pris 0,31%.

A la mi-séance, les principaux indices européens battent en retraite. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris recule de 0,94%, le DAX de Francfort cède 0,77% et le FTSE 100 de Londres laisse aller 0,76%.

«Le décret anti-immigration signé par Donald Trump ce week-end provoque un regain d'aversion pour le risque», expliquent dans une note les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Ce décret, signé par le président républicain vendredi, interdit l'entrée sur le territoire de réfugiés pendant 120 jours ainsi que l'arrivée de tout ressortissant de sept pays à majorité musulmane, Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen.

«Le début de mandat du nouveau président américain est loin d'être rassurant», poursuivent les stratèges de Crédit Mutuel, alors que «les points du programme économique du nouveau président qui sont nuisibles à l'activité (protectionnisme et lutte contre les flux migratoires) sont mis en œuvre très rapidement».

C'est dans ce contexte que la Réserve fédérale américaine doit tenir mercredi sa première réunion de politique monétaire de l'année, qui sera scrutée de près par les marchés.

De son côté, l'Espagne a vu son produit intérieur brut croître de 3,2% en 2016, gardant ainsi le même rythme qu'en 2015.

4-À l’agenda économique, les dépenses et revenus des ménages, le revenu personnel ainsi que les promesses de vente de maisons en décembre seront suivies de près aux États-Unis. L’indice S&P/Case-Shiller du prix des maisons de novembre, ainsi que la confiance des consommateurs de janvier.

Aucune statistique n’est dévoilée au Canada.

5-Parmi les titres en action, Saputo(Tor., SAP) a fait part de son intention d’acheter les actions restantes de la société australienne Warnambool Cheese and Butter Factory qu’elle ne détient pas à un prix de 8,85$ australiens au comptant. La multinationale montréalaise détenait 88,02% des actions en circulation de l’entreprise. Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, évalue le coût de l’acquisition à 60M$CA. Il note que cette transaction n’aura pas un effet significatif sur la rentabilité de Saputo. L’analyste réitère sa recommandation neutre pour le titre et sa cible de 48$.

Irene Nattel, de RBC Marché des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de Maple Leaf Foods(Tor., MFI) de 34$ à 35$, tout en maintenant sa recommandation à neutre. L’analyste s’attend à ce que l’entreprise dégage une marge bénéficiaire avant impôts et intérêts supérieure à son récent taux de 10%, en raison d’un contexte favorable au chapitre des prix des denrées. Madame Nattel juge qu’avec 444,3M$ de liquidités nettes, Maple Leaf a les moyens de retourner du capital à ses actionnaires sous formes de hausses de dividendes et de rachats d’actions.

Scott Chan, de Canaccord Genuity, fait passer sa cible pour le titre du conglomérat Onex(Tor., ONEX) de 100$ à 102$, tout en réitérant sa recommandation d’achat. Il attribue cette hausse à l’entrée en Bourse du fabricant de fenêtres Jeld-Wen et au bond d’une autre société du portefeuille du conglomérat, Celestica(Tor., CLS). Onex pourrait selon l’analyste monétiser d’autres participations en les envoyant en Bourse.

Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions de résultats du 1er trimestre de Groupe CGI(Tor., GIB.A), attendus le 1er février. M. Tse dit s’attendre à un autre solide trimestre avec des revenus de 2,7G$ et un bénéfice de 0,89$ par action. L’ensemble des analystes visent un profit de 0,91$ l’action. L’analyste réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 76$ pour le titre.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.

Les centres d'achats rouvriront le 1er juin à l'extérieur de Montréal

Mis à jour il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

M. Legault a voulu rassurer les secteurs qui n'ont pas eu de consignes pour leur rappeler qu'ils ne sont pas oubliés.