Titres en action: Ryanair, Boston Beer Company, Arkema

Publié le 31/08/2021 à 11:24, mis à jour le 31/08/2021 à 11:29

Titres en action: Ryanair, Boston Beer Company, Arkema

Publié le 31/08/2021 à 11:24, mis à jour le 31/08/2021 à 11:29

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La compagnie irlandaise low cost Ryanair (RYA.L, 15,90 £) a renoué avec les bénéfices en juillet et août au plus fort de la saison estivale, mais s'attend à «un hiver difficile», a déclaré à l'AFP son patron Michael O'Leary en marge d'une conférence de presse à Londres. Fin juillet, le transporteur à bas coûts avait publié une perte pour son premier trimestre décalé creusée de 47% sur un an à 273 millions d'euros à cause de tarifs encore bas, de coûts élevés dus aux restrictions et incertitudes sur les voyages, malgré un chiffre d'affaires presque triplé. L'industrie aérienne a été l'une des plus durement frappées par la pandémie de coronavirus avec un trafic annihilé pendant des mois, et le groupe avait enregistré le pire exercice de son histoire en 2020-2021 avec une perte de l'ordre d'un milliard d'euros. Il avait décidé en outre au début de la crise sanitaire de supprimer quelque 3 000 emplois, soit 15% de ses effectifs.

Une filiale de la Boston Beer Company (SAM, 567 $US) produira des boissons non alcoolisées infusées au cannabis avec l’aide de deux entreprises ontariennes. BBCCC, dont la société mère produit la bière Samuel Adams et l’eau pétillante alcoolisée Truly, a indiqué mardi avoir signé des accords avec WeedMD RX, d’Entourage Health, et Peak Processing Solutions, d’Althea Group Holdings. En vertu des accords de cinq ans, le brasseur et Peak développeront des boissons dans une usine à Windsor, en Ontario. Entourage sera le distributeur exclusif des boissons et détiendra les droits de vente et de commercialisation des produits. Les entreprises s’attendent à ce que la production démarre au quatrième trimestre de cette année. Les produits font partie d’une campagne lancée par Boston Beer en mai, lorsqu’elle a annoncé qu’elle créait une filiale qui agirait en tant que centre canadien de recherche et d’innovation pour les boissons au cannabis non alcoolisées. 

Le groupe de chimie français Arkema (AKE.PA, 112,50 €) a annoncé mardi le rachat des activités «Adhésifs de performance» du groupe américain Ashland (ASH, 90,30 $US), pour 1,65 milliard de dollars américains. Cette opération réalisée par Bostik, filiale d'Arkema, numéro trois mondial des adhésifs industriels, s'inscrit dans la stratégie de recentrage sur les matériaux de spécialités du groupe chimique français. Elle devrait aussi permettre de renforcer la présence d'Arkema aux États-Unis, tout en faisant bénéficier les produits d'Ashland du réseau international de l'ex-filiale de Total. Le rachat devrait être effectif «d'ici quatre à six mois», a indiqué le PDG du groupe français, Thierry le Henaff. Dans un communiqué distinct, Ashland estime que l'opération devrait être bouclée «d'ici fin 2021» en fonction des autorisations délivrées par les autorités de régulation. Pour Arkema, l'opération «financée à 100% en argent» devrait permettre de «réviser à la hausse l'objectif de rentabilité 2024» de son segment Adhésifs. Arkema promet à ses actionnaires que l'opération sera aussi «fortement créatrice de valeur» pour eux, «avec un bénéfice net par action qui devrait augmenter de 1 euro à l'horizon 2026».

Sur le même sujet

Des bars et restaurants à pleine capacité dès novembre

Les établissements qui servent de l’alcool pourront ainsi le faire jusqu’à 3 heures du matin.

Consommation d'alcool pendant la pandémie: la tendance s'inverse au Québec

D'avantage de Québécois ont réduit leur consommation qu’il n’y en a qui l’ont augmentée.

À la une

La reine Elisabeth II a passé la nuit à l'hôpital

Il y a 13 minutes | Les Affaires

La reine Elizabeth II, 95 ans, a passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital pour y subir des «examens préliminaires».

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.